Thursday, June 30, 2022
Home Actualité AGRICULTURE : Adieu le verger de Constance. Bienvenue au University Hospital de...

AGRICULTURE : Adieu le verger de Constance. Bienvenue au University Hospital de Flacq

Rien ne peut arrêter le développement dit-on. Mais, souvent le développement doit obligatoirement se faire au détriment de la nature, de l’environnement. Il n’y a malheureusement pas d’autres solutions. Nous avons un exemple à Flacq. En effet, avec la construction prochaine d’un University Hospital, des terres agricoles de Constance ont été vendu à l’Etat. Sur ces mêmes terres d’une superficie avoisinant les 25 arpents se trouvait un verger qui se dressait fièrement avec presque 200 arbres de letchis et une cinquantaine d’agrumes. Dans encore quelques jours, on ne verra plus ces arbres fruitiers qui procuraient du travail sur une base temporaire à quelques 40 mauriciens, dont la plupart sont des habitants des villages de l’Est.

Le dimanche 25 novembre dernier marquait le dernier jour de récolte des letchis et on pouvait bien lire la tristesse sur le visage de ces travailleurs et même de celui qui s’occupait du verger. Un verger que Constance l’avait cédé sur un contrat. « Cela fait pratiquement trente ans que je me suis occupé de ces arbres depuis qu’il étaient bébés et aujourd’hui, avec la construction du nouvel hôpital, nous devons tout laisser. Je suis certainement très triste, très triste pour les travailleurs, pour moi-même et pour ceux qui aiment les letchis d’ici, qui sont d’un choix nettement supérieur à ce que nous pouvons trouver ailleurs, mais content pour les chauvesouris qui ruinent notre pays. Ils n’auront plus l’occasion de finir le verger d’ici. Ensuite, comme sera construit un hôpital universitaire ici, je dois dire que cela me rend heureux puisque cette partie de Constance servira pour des bonnes causes. La santé est primordiale et je dirais aux plus jeunes un jour que j’ai céder un verger pour soigner les gens. Finalement nous nous sommes laisser sacrifier pour une bonne cause » devait nous dire M. Kowlessur qui gérait le verger en vertu d’un arrangement avec la propriété de Constance.

Vimalen, un de ces casual workers qui aidait à la récolte des letchis devait nous dire qu’il a les larmes aux yeux en voyant les arbres à terre. « C’est vraiment dur, mais que voulez vous, la santé du peuple doit être privilégfiée » nous dire-t-il.

Notons que le gouvernement a eu ces terres à un prix forfaitaire. La propriété de Constance a aussi procédé à la plantation de plusieurs centaines d’arbres fruitiers. Une manière de retourner à la nature ce qu’on lui a pris.

Latest Articles

ART: Mauritius Telecom favorise la promotion des artistes locaux au niveau international avec Spotify

L’initiative est plus que fort louable. Jamais, au grand jamais n’a-t-on vu une organisation se mettre côte à côte, serrer les...

COVID -19: Révision de la quarantaine en Chine

Pékin a réduit mardi de moitié la durée de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs arrivant en Chine, ce qui constitue un...

COVID-19 : La ministre de la Santé demande aux Français de remettre le masque dans les transports

Alors qu’à Maurice, il y a tout un mouvement pour souhaiter que les restrictions sanitaires soient revues, que le port du masque...