Monday, January 30, 2023
Home Sport Coupe du monde. Le Brésil assure, Neymar blessé: ce qu’il faut retenir...

Coupe du monde. Le Brésil assure, Neymar blessé: ce qu’il faut retenir de ce jeudi 24 novembre

C’était déjà la fin de la première journée de la Coupe du monde au Qatar, ce jeudi, avec quatre matches au programme, dont l’entrée en lice du Brésil et du Portugal. Les Brésiliens ont assuré face à la Serbie (2-0), tout comme le Portugal face au Ghana (3-2). Voici ce qu’il faut retenir de la riche journée du 24 novembre.

La première journée de la phase de groupes de la Coupe du monde au Qatar est terminée. Quatre matches étaient au programme ce jeudi 24 novembre. Le plus observé d’entre eux concernait bien sûr l’entrée en lice de l’équipe du Brésil, annoncée favorite de la compétition, face à la Serbie. Les Brésiliens de Tite ont assuré (2-0). Dans l’autre rencontre du groupe G, la Suisse a battu sans briller le Cameroun (1-0).

Dans le groupe H, l’Uruguay et la Corée du Sud se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0) au terme d’un match soporifique. Les Portugais, eux, ont battu le Ghana (3-2) grâce notamment à un but de Cristiano Ronaldo. Résultats, record, polémique… Voici ce qu’il faut retenir de la journée du jeudi 24 novembre concernant la Coupe du monde au Qatar.

Le fait du jour : le Brésil réussit son entrée en scène

Annoncé comme le grand favori de la compétition, le Brésil est entré en lice ce jeudi 24 novembre face à la Serbie. Les hommes de Tite ont longtemps buté sur une défense serbe coriace avant de faire briser le verrou des coéquipiers de Sergej Milinković-Savić grâce à Richarlison (1-0, 62’).

Le retourné acrobatique de Richarlison face à la Serbie, ce jeudi 24 novembre. | PHOTO : AFP

L’attaquant des Spurs a doublé la mise d’un somptueux ciseau retourné (2-0, 73’) et s’offre le plus beau but depuis le coup d’envoi de la compétition. En cas de succès face à la Suisse, tombeuse du Cameroun (1-0), lundi 28 novembre, la Seleçao validerait son ticket pour les huitièmes de finale.

La déception du jour : un Uruguay – Corée du Sud sans saveur

L’Uruguay et la Corée du Sud ont ouvert le bal dans le groupe H ce jeudi 24 novembre. En tant qu’outsiders de la compétition, les coéquipiers de Luis Suarez étaient les favoris de cette rencontre mais n’ont jamais réussi à ouvrir le score face à ceux de Heung min-Son. Les Uruguayens ont pourtant touché le poteau à deux reprises avec Godin (43’) et Valverde (90’) en toute fin de match.

Globalement, la rencontre a été très ennuyante. C’est la première fois de l’histoire de la Coupe du Monde qu’un match se termine avec zéro tir cadré. Lors du deuxième match de la phase de groupes, l’Uruguay défiera le Portugal, tandis que la Corée du Sud jouera le Ghana.

Les blessures du jour : Neymar touché à la cheville, Coman écourte son entraînement

C’est la tuile pour Neymar ! Le Brésilien, touché à la cheville après un contact avec Nikola Milenkovic, sorti à la 80e minute de jeu et semblait abattu. Au regard des images, sa cheville est très enflée et l’incertitude plane quant à sa participation pour la suite de la compétition. Selon le médecin du club, il souffrirait d’une entorse à la cheville droite. En cas de forfait, ce serait une immense déception pour l’attaquant du PSG qui participe, peut-être, à sa dernière Coupe du monde et où le Brésil semble armé pour aller au bout.

La cheville de Neymar lors de sa sortie, ce jeudi. | PHOTO : REUTERS

Autre mauvaise nouvelle du jour, elle est du côté des Bleus. En effet, Kingsley Coman n’a pas participé à l’intégralité de la séance d’entraînement, ce jeudi. Après avoir participé à l’échauffement, il est rentré aux vestiaires sans ses coéquipiers.

Selon les informations du journal l’Équipe , cette sortie était prévue avant la séance. Kingsley Coman serait légèrement touché à la hanche depuis la rencontre amicale disputée, mercredi 23 novembre, par les remplaçants des Bleus contre Al-Markhiya (D1 qatarie). L’international français est ainsi préservé avant le match des Bleus face au Danemark, samedi 26 novembre, ce qui est plutôt rassurant.

La décision du jour : les couleurs arc-en-ciel finalement acceptées dans les stades

La Fifa aurait changé d’avis. Selon les informations The Independent , l’instance dirigeante du football a affirmé aux différentes fédérations que les supporters affichant les couleurs arc-en-ciel représentatives de la communauté LGBTQ + ne seront plus arrêtés par le personnel de sécurité sur les sites de la Coupe du monde. Le média britannique annonce aussi que les drapeaux ne seront plus confisqués.

Pourtant, depuis le début du Mondial au Qatar, plusieurs supporters ont été refoulés à l’entrée du stade en raison d’un symbole ou d’un objet soutenant le mouvement LGBTQ +. La Fifa semble finalement faire volte-face sur ce sujet.

Le record du jour : Cristiano Ronaldo, le premier à marquer dans cinq éditions

Cristiano Ronaldo n’en finit plus de marquer l’histoire du football. En ouvrant le score face au Ghana (64’), lors du premier match de sa sélection à la Coupe du monde 2022, le Portugais est devenu le premier joueur de l’histoire à avoir marqué lors de cinq éditions différentes (2006, 2010, 2014, 2018 et 2022).

La célébration de Cristiano Ronaldo, ce jeudi. | PHOTO : REUTERS

Le joueur de 37 ans peut encore aller chercher un autre record, celui de meilleur buteur de la Coupe du monde, même s’il sera très difficile à battre. En effet, il est détenu par l’Allemand Klose, auteur de 16 buts lors des éditions 2002, 2006, 2010 et 2014. Cristiano Ronaldo est, pour l’instant, à huit réalisations.

La polémique du jour : les supporters du Mexique dans le viseur de la Fifa

La deuxième en deux jours. Après avoir ouvert une procédure disciplinaire contre l’Équateur, dont les supporters se sont vus reprocher par la Fédération internationale des « chants » injurieux lors du premier match de la compétition disputé et remporté contre le Qatar, la Fifa a épinglé ceux du Mexique ce jeudi 24 novembre. Il est également reproché aux Mexicains des « chants » injurieux pendant la rencontre Mexique-Pologne (0-0) mardi au stade 974 de Doha.

Selon El Pais , les propos tenus par les supporters et entendus par des journalistes mexicains présents sur place seraient bien homophobes. Ce n’est pas la première fois que les supporters mexicains sont visés par une enquête, rappelle le média hispanique. Depuis 2014, plusieurs sanctions économiques ont déjà visé la Fédération mexicaine à ce sujet.

Courtesy : OUEST-FRANCE

Latest Articles

Pluies torrentielles à Maurice comme en Nouvelle-Zélande

Notre pays a été affecté par de fortes averses à partir de jeudi jusqu’à vendredi. Plusieurs endroits, plusieurs maisons, plusieurs bâtiments commerciaux...

CLIMAT: La vie reprend son cours normal, mais les dégâts sont nombreux

Dame Nature ne fini pas de nous étonner. Après les fortes averses qui ont grandement affectées le pays, certains endroits comme Wooton,...

En Inde, un jeûne au sommet pour protéger un désert glacé

Située aux confins de l’Himalaya, la région du Ladakh est menacée par le surtourisme et le développement économique. Un ingénieur, en partie...