Thursday, May 19, 2022
Home Actualité COVID -19 : 30 000 masques N95 contrefaits en pleine troisième vague...

COVID -19 : 30 000 masques N95 contrefaits en pleine troisième vague au Canada

Le CIUSSS-du-Nord-de-l’Île-de-Montréal réclame 235 000$ à un distributeur qui lui aurait livré 30 000 masques N95 contrefaits en pleine troisième vague de COVID-19.

«L’utilisation des Masques N95 contrefaits aurait pu avoir des conséquences catastrophiques», allègue le CIUSSS-du-Nord-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-NIM) dans une requête déposée à la Cour supérieure au début du mois.

Selon le document de cour, le CIUSSS a soumis une commande de 30 000 masques à Multi-distribution industrielle à la mi-août 2020.


Multi-Distribution Industrielle

Un mois plus tard, un représentant de l’entreprise de Vaudreuil-Dorion aurait indiqué que les produits passaient alors des tests de conformité. Ce même employé préciserait en octobre que les masques étaient alors aux États-Unis «entre les mains des spécialistes».

À la fin novembre, le CIUSSS aurait reçu des échantillons «pour approbation» avant de recevoir l’entièreté de la commande. Celle-ci sera confirmée quelques semaines après.

Après la livraison au début de janvier 2021, «une partie des Masques N95 reçus ont été distribués à travers le CIUSSS NIM selon les besoins de chacune des installations pour une utilisation immédiate», lit-on dans la poursuite.

Saisie majeure

Ce n’est qu’en février que de premiers doutes sont soulevés sur la légitimité des masques, lorsque le CIUSSS est informé que le Département de la Sécurité intérieure américain (Homeland Security) effectue la saisie de 10 millions de masques contrefaits et que des lots seraient en circulation au Canada.

L’établissement de santé apprendra ensuite que la compagnie 3M Canada a émis des avis disant que les masques étaient les mêmes que ceux reçus par le CIUSSS et qu’ils «pourraient mettre en danger ceux qui luttent contre cette pandémie».

C’est à ce moment qu’ils seront «immédiatement» retirés des différentes installations du CIUSSS.

Pas responsables

Toujours selon la poursuite, Multi-distribution industrielle, par après, a nié toute responsabilité et a refusé de rembourser.

L’entreprise aurait entre autres plaidé qu’elle «ne connaissait pas le distributeur de Masques N95 et ne pouvait pas se porter garante d’un distributeur situé en Chine» et que le CIUSSS avait lui-même eu la chance de valider le produit.

Le président Martial Morin s’est abstenu de commenter l’affaire, mais souligne que «tout ce qu’on avait à faire pour s’assurer que les masques étaient bons a été fait», ajoutant qu’«on ne comprend même pas pourquoi il y a une poursuite».

Le CIUSSS a refusé notre demande d’entrevue «afin de ne pas entraver le processus judiciaire en cours».

 

Latest Articles

SANTE : Royaume-Uni, Canada… Des cas de variole du singe recensés par dizaines en Europe et en Amérique du Nord

Plusieurs dizaines de cas suspects ou confirmés de variole du singe ont été détectés depuis début mai en Europe et en Amérique...

Carburants : On paie plus cher pour le diesel (Rs 54.55 le litre) et l’essence (Rs 74.10 le litre) depuis ce matin

La State Trading Corporation a rendu officiel les nouveaux prix qu’on paie pour les carburants depuis ce matin. On paie 10% plus...

À 112 ans, un Vénézuélien devient l’homme le plus vieux du monde

Un agriculteur vénézuélien de 112 ans, Juan Vincente Pérez, est désormais l'homme le plus vieux du monde après le décès d'un Espagnol,...