Notice: Undefined variable: MzKPGNUMD in /home/p5n40l2wq8jf/public_html/estpresse.mu/wp-includes/category.php on line 1

Notice: Undefined variable: YnUJhCL in /home/p5n40l2wq8jf/public_html/estpresse.mu/wp-includes/rest-api/endpoints/class-wp-rest-users-controller.php on line 1
COVID -19 : BioNTech prêt à produire un nouveau vaccin à ARN messager dans cent jours, si necessaire | Est Presse
Thursday, February 29, 2024
spot_img
HomeActualitéCOVID -19 : BioNTech prêt à produire un nouveau vaccin à ARN...

COVID -19 : BioNTech prêt à produire un nouveau vaccin à ARN messager dans cent jours, si necessaire

Uğur Şahin et Özlem Türeci : hier deux inconnus, aujourd’hui des célébrités dans le monde pharmaceutique

Dans une interview accordée au quotidien économique Les Echos, les deux fondateurs de BioNTech, Uğur Şahin et Özlem Türeci, affirment qu’une version améliorée de leur vaccin contre le Covid-19, plus résistante aux nouveaux variants comme le variant Delta, sera disponible d’ici cent jours, juste après les essais cliniques. C’est-à-dire à la fin du mois d’octobre 2021.

Une nouvelle version du vaccin prête dans cent jours

Selon les deux fondateurs, il est assez simple d’adapter un vaccin à ARN messager pour qu’il reste fonctionnel contre de nouvelles souches. « L’idée est de remplacer le code génétique de la protéine Spike du virus original par celui du nouveau variant dans notre vaccin », développe Özlem Türeci.

Une nouvelle version du vaccin BioNTech débute d’ailleurs les essais cliniques en août. Les modifications n’ont pris que « quelques semaines » et permettront au vaccin d’être plus performant face au variant Delta.

« Nous disposons d’un processus éprouvé qui permet de disposer d’un nouveau vaccin dans les 100 jours si cela est vraiment nécessaire », ajoute Uğur Şahin. Ce qui risque de prendre le plus de temps, c’est qu’il soit approuvé par les autorités réglementaires et les gouvernements.

Une troisième dose et des rappels nécessaires

Avec l’émergence de nouvelles souches comme le variant Delta, il sera probablement nécessaire de mettre en place une troisième injection. Dans le cas du variant dit indien, certains « sites de liaison des anticorps sur la protéine Spike sont mutés », explique Özlem Türeci. « Nos essais cliniques ont déjà montré qu’une troisième injection sera très probablement utile car elle permet de renforcer le système immunitaire en induisant un nombre très élevé d’anticorps et donc une protection contre l’infection ». Au même titre que le vaccin contre le grippe, celui contre le Covid-19 fera l’objet de campagne de vaccination de rappel.

Quant à la décision de l’intervalle entre la deuxième et la troisième dose, elle ne revient pas aux laboratoires mais aux autorités.

Les résultats d’une étude britannique montrent qu’une vaccination avec Pfizer-BioNTech présente une efficacité d’environ 89 % contre les formes symptomatiques du variant Delta deux semaines après la vaccination complète.

 

spot_img
spot_img

Latest Articles