Monday, April 19, 2021
Home Actualité COVID -19 : Convaincante explication du ministre de la Santé sur le...

COVID -19 : Convaincante explication du ministre de la Santé sur le fonctionnement du Centre de Dialyse de Souillac

Ce que nous retiendrons lors de la Conférence de Presse du Comité National de Communication sur la COVID -19, c’est cette convaincante explication du ministre de la Santé et du Bien – Etre, le Dr Kailash Jugatpal sur le fonctionnement du Centre de Dialyse de Souillac. Cette explication était très attendue surtout par les parents des dialysés infectés ou pas de l’hôpital Souillac, du personnel soignant et non soignants de ce centre hospitalier et également des Néphrologues qui travaillent dans les Centres de dialyse à travers le pays.

Nombreux sont les professionnels du monde médical qui étaient surpris par un exposé de l’ancien directeur de la Santé, le Dr Vasantrao Gujadhur, sur les ondes des radios privées récemment. Ses remarques concernant les patients dialysés et non dialysés et les risques qu’ils encouraient parce que d’après lui, les choses pouvaient ne pas se faire comme il le fallait dans le département de dialyse de l’hôpital Souillac, avaient engendrées des doutes, l’angoisse, l’inquiétude, la peur et même la colère dans l’esprit de plusieurs personnes, directement ou indirectement liés aux dialysés de Souillac et même d’ailleurs.

Dr Jugatpal ou la réponse du berger à la bergère

Comme nous pouvons compter sur les compétences d’un Néphrologue en la personne du Dr Preeatum Ancharaz, responsable du Centre de Dialyse de l’hôpital Bruno Cheong et qui agit aussi bénévolement comme notre Consultant en matière de Santé – Médecine depuis 2016, nous avions déjà une idée que son collègue à Souillac, le Dr Issaam Ozeerally est un professionnel exemplaire. D’ailleurs, le Dr Ancharaz ne tarit pas d’éloges le Dr Odeerally depuis que le Centre de Dialyse de Souillac a été cité comme un « petit cluster » de la région du Sud. Nous avons compris du Dr Ancharaz que le Dr Ozeerally est un médecin spécialiste qui, comme tous les autres Néphrologues du pays, font preuve de professionalisme en tout temps et traite toujours ses patients comme il le faut. Dans la réponse du berger à la bergère, le Dr Kailash Jugatpal a expliqué que tout se fait selon les normes au Centre de Dialyse de Souillac et dans le respect des patients, positifs ou pas. D’ailleurs, il devait dire que les patients dialysés sont traités le matin après quoi les machines sont automatiquement nettoyés.

Le Dr Preeatum Ancharaz plaide pour plus de retenue de la part de ceux qui ne connaissent pas ou peu le dialyse

Nous savons aussi qu’une solution spécial et qui ne coute pas quatre sous est utilisé pour stériliser et désinfecter les machine. Donc, comme nous l’a fait comprendre le Dr Preeatum Ancharaz également, lorsqu’un patient est mis sous dialyse, le Néphrologue s’assure avec son Nursing Team et les Attendants, que l’exercice se fait de façon à ce qu’il ne soit pas incommodé.

Pour clore sous ce chapître, le Dr Ancharaz a souhaité que “dorénavant, ceux qui n’ont aucune ou peu de connaissance dans le domaine de dialyse évitent de faire des commentaires qui pourraient éventuellement induire le public en erreur et par conséquent, causer d’énormes préjudices aux patients, à leur proches et aux professionnels de Santé.”Souhaitons que le message soit rapidement entendu.

Le Dr Catherine Gaud parle des études qui vantent le vaccin AstraZeneca (Vaxiveria)

Sinon, dans l’après-midi d’aujourd’hui, les décès de deux patients qui était hospitalisé à ENT de Vacoas ont été expliqué. Le premier, une dame de 78 ans, atteinte d’un cancer très évolué et de multiples metastase. Le décès était attendu avant qu’elle ne contractele virus. Atteinte de covid, elle est morte des complications de son cancer. L’autre, un homme dialysé de 68 ans, souffrant de problèmes cardiaques, d’hypertension et du diabète. Il est décédé brutalement au moment om débutait sa session de dialyse. L’exercice de réanimation n’a pas été un succès. Par ailleurs, il y a actuellement un homme de 75 ans inuber à ENT. Son état est fragile. Un patient avec une pathologie chronique sévère et compliquée est sous oxygène. Deux autres patients souffrants du cancer sont closely monitored à ENT de Vacoas. Notons que les résultats PCR ont démontré qu’une seule personne porte le coronavirus COVID -19 dans son système. Le Dr Cathreine Gaud, Conseillère auprès du ministre de la Santé et du Bien – Etre a donné des détails sur le succès du vaccin AstraZeneca, maintenant connu comme Vaxiveria. Une étude américaine intéressante fait des éloges de ce vaccin inventé parl’Université d’Oxford. 100% éviter les formes sévères et les décès et à 94% pour éviter les hospitalisations.

Dans la tranche des questions de la presse, celle de votre serviteur EST PRESSE, se lisait comme suit :  

M. le Ministre de la Santé, quand, après avoir été guérie, une personne peut-elle se faire administrer le vaccin?

Le Dr Catherine Gaud a répondu :On dit que quelqu’un qui a été atteint par la covid, il faut laissé en moyenne 3 mois pour la première dose de vaccin qui en somme est un booster. On recommande une seule dose avant 6 mois mais si c’est au délà de cette période, il faut deux doses.

CREDIT PHOTO : MBC TV

Latest Articles

60 ans de vie conjugale, mais ce sont les noces de diamants Stellio Antonio et Madame. Bravo !

Lorsqu’on s’appelle Stellio Antonio et qu’on se porte volontaire pour écrire sur Stellio Antonio et son épouse qui – COVID oblige –...

EDITO – So much dedicated. BRAVO !

Certains croient que par miracle, que « l’abbatoir » annoncé par d’autres a relâché ses dialysés de Tamassa Hotel et de l’hôpital de...

COVID -19 : Des réponses claires et nettes du ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal et de deux autres professionnels, les Dr...

Aujourd`hui, plus d’une heure de la matinée était consacré à la Conférence de Presse du Comité National de Communication sur la...

COVID -19 : 50 patients dialysés en route pour la maison. Petit Bois sous surveillance après le cas positif d’un chauffeur

Ce soir, toute les équipes médicales de l'hôtel Tamassa et de l’hôpital de Souillac, affichent la satisfaction. La raison : 50 de...