Tuesday, November 29, 2022
Home Actualité COVID -19 : Covid-19: Londres refuse de reconnaître la vaccination des Indiens,...

COVID -19 : Covid-19: Londres refuse de reconnaître la vaccination des Indiens, New Delhi proteste

Le torchon brule entre le Royaume-Uni et l’Inde. En cause, la nouvelle politique de quarantaine mise en place par Londres, qui ne reconnaît pas la vaccination des Indiens. Or la plupart ont reçu le même sérum que celui utilisé au Royaume-Uni. New Delhi parle de graves discriminations et menace d’appliquer les mêmes restrictions.

À partir du 4 octobre, le Royaume-Uni exemptera certains voyageurs de la fastidieuse quarantaine de 10 jours à leur arrivée sur sur le sol britannique, s’ils sont vaccinés contre le Covid-19. Mais les Indiens sont exclus de cette faveur, même s’ils ont reçu le vaccin développé par la société anglaise AstraZeneca, appelé en Inde le Covishield, et administré à 87% des personnes vaccinées.

L’outrage est grand, beaucoup de politiciens indiens parlant de racisme. New Delhi dénonce fermement cette décision.

« Le Covishield est un vaccin fabriqué en Inde sous licence d’une entreprise anglaise, insiste Harsh Shringla, secrétaire d’État indien aux Affaires étrangères. Et nous avons même fabriqué 5 millions de ces vaccins pour le gouvernement britannique, qui l’a utilisé dans son système de santé. Donc la non-reconnaissance du Covishield indien est discriminatoire. »

L’Inde menace d’appliquer la réciprocité et d’obliger les voyageurs britanniques à subir une quarantaine quand ils arrivent dans le pays. Londres a partiellement réagi à ces objections : le vaccin Covishield est maintenu reconnu, mais pas si la vaccination a été réalisée dans un centre indien. L’exclusion demeure donc.

 

Latest Articles

Coupe du monde. L’Allemagne résiste à l’Espagne, des surprises… Revivez la journée du 27 novembre

L’Allemagne a conservé une chance de se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe du monde, grâce à son point...

Les élèves du CEPEH royalement accueillis et reçus au Strike City de Flacq

Faire un geste salutaire envers des pensionnaires du Centre Pour L’Education Et Le Progrès Des Enfants Handicapés...

Véritable pillage des rivières par des camions citernes privées à Bramsthan et Pont Blanc. La CWA déjà avertit

Véritable casse-tête chinoise pour les habitants de Flacq avec ces camions citernes qui vont piller les rivières en pompant de l’eau. La...