Monday, November 29, 2021
Home Actualité COVID -19 Covid-19. Un variant « Delta plus » repéré en Inde...

COVID -19 Covid-19. Un variant « Delta plus » repéré en Inde : faut-il s’en inquiéter ?

Un nouveau variant du coronavirus a été classé comme « préoccupant » par l’Inde : le Delta plus, une variation du variant Delta. Alors que le variant Delta (dit indien) inquiète un peu partout dans le monde concernant la pandémie de coronavirus – « nous devons tous être vigilants », a encore rappelé Emmanuel Macron hier en France – une mutation de ce variant suscite des craintes.

Comme l’a indiqué le ministère indien de la santé le 22 juin, trois États de l’Inde ont été placés en alerte à cause du variant Delta plus, considéré comme « préoccupant » par les autorités sanitaires même si peu de données sont connues à ce jour.

Voici, à travers trois questions, ce que l’on sait de ce nouveau variant.

1.    Qu’est-ce que le variant Delta plus ?

Le nom officiel de ce variant est AY.1. Comme l’expliquent les scientifiques ayant observé ce variant, il aurait acquis la mutation de la protéine Spike appelée K417N. Cette même mutation existe dans le variant sud-africain, lui aussi plus contagieux que la souche d’origine.

Ce variant du variant indien n’est pas unique : il existe d’autres mutations du variant Delta. Reste que le variant AY.1 est le plus étudié à ce jour.

La surveillance scientifique de ce variant est en effet accrue et au niveau mondial. Rien qu’en Inde, un consortium de 28 laboratoires publics est chargé de surveiller les mutations du coronavirus, indique le ministère de la Santé dans un communiqué. « L’Organisation Mondiale de la Santé traque ce variant, comme elle traque le variant indien », a affirmé de son côté l’institution internationale à Reuters.

2.     Pourquoi est-il inquiétant ?

Selon le ministère de la Santé indien, ce variant est inquiétant pour trois raisons. D’abord, il présente une « transmissibilité accrue ». Une information préoccupante quand on sait que le variant Delta est déjà plus contagieux que le variant Alpha (britannique) lui-même plus contagieux que la souche originelle.

Ensuite, ce variant du variant indien « s’accroche plus fortement sur les récepteurs des cellules pulmonaires ». Enfin, il y provoque une « possible » réduction de la réaction de l’organisme aux anticorps monoclonaux, une thérapie étudiée contre le coronavirus.

C’est notamment pour ces raisons que le variant indien a été classé comme un VOC (Variant Of Concern), c’est-à-dire, un variant à surveiller de près et qu’il a entraîné la mise en alerte de trois régions en Inde.

Ce variant pourrait également être plus virulent sur les personnes déjà infectées ou sur celles n’ayant pas encore été complètement vaccinées, mais cela doit encore être démontré.

3.    Pourquoi ne faut-il pas paniquer ?

Rappelons d’abord que l’émergence de variants  est un processus totalement normal et naturel pour les virus. Seul le temps et d’avantage de connaissances scientifiques permettront de savoir si ce variant est réellement inquiétant.

Concernant cette mutation précise, plusieurs scientifiques incitent à la prudence. « Il n’y a pas assez de données pour appuyer le fait que ce variant soit classé comme préoccupant », tempère la virologue Dr Gagandeep Kang, citée par la BBC « Nous n’avons pas tellement de raisons de croire qu’il est plus dangereux que le Delta d’origine », abonde quant à lui le virologue Jeremy Kamil qui appelle à « rester calme ». Il ajoute que, par principe, toutes les sous-lignées du variant Delta sont classées comme préoccupantes, en attendant d’en savoir plus.

Il convient également de préciser que ce variant Delta plus est, en tout cas pour l’instant, relativement peu répandu. Seule une quarantaine de cas ont été observés en Inde, sans qu’une « augmentation significative de la prévalence » n’ait été observée. En tout, comme l’indique le journal Times of India , 197 cas ont été recensés dans le monde, dans une dizaine de pays au total dont 36 au Royaume-Uni, 83 aux États-Unis. Cinq cas ont été repérés en France, indique Le Parisien .

« Pour le moment, ce variant ne semble pas être commun et ne représente actuellement qu’une petite fraction des séquences Delta », assure l’OMS à Reuters , ajoutant que d’autres variants restent plus inquiétants.

Concernant une possible résistance à la vaccination, les premiers éléments dont disposent les scientifiques laissent penser que les vaccins restent efficace. « La plupart des personnes touchées ne sont pas vaccinées », indique le Times of India. Des études sont en cours sur ce point pour voir si l’efficacité des vaccins peut être amoindrie par ce variant. De même, on ignore si ce variant cause des formes plus graves de Covid. En tout cas, aucune mort suite à ce variant n’a été recensée, au moins en Inde et au Royaume-Uni.

 

Latest Articles

COVID -19 : Un vaccin d’AStraZeneca contre le variant Omicron bientôt prêt selon des médias européens

Alors que le variant Omicron fait trembler la planète, l’équipe derrière le vaccin d’AstraZeneca serait déjà sur le point de produire un...

COVID -19 : Le variant Omicron se répand sur la planète

Après avoir été détecté en Afrique du Sud pour la première fois jeudi, créant un émoi à...

COVID -19 : Un variant Omicron « à la puissance 10 »

L’émergence du variant Omicron a ramené la COVID-19 au statut de crise mondiale et selon la Dre Joanne Liu,...

LOTO – 767e tirage : Aucun Grand Gagnant et le jackpot du Tirage 768 (mercredi 1er décembre 2021) : Rs 15 millions (Approximativement)

Les numéros gagnants de ce tirage du 27 novembre 2021 sont : 08-23-24-27-33-36                         Le tirage numéro 766 a fait...