Sunday, January 23, 2022
Home Actualité COVID -19 : Des académiciens/ chercheurs de l’UOM inventent un Isolation Pod...

COVID -19 : Des académiciens/ chercheurs de l’UOM inventent un Isolation Pod mobile

Le Dr Asvin Bahadur, Educational Technologist : « Avec ce projet, nous voulons surtout protéger les Front Liners »

La frappe du coronavirus COVID -19 provoque un sentiment de peur, d’inquiétude et même de terreur. Cela, partout à travers le monde. Tout le monde est hanté par cette pandémie qui sévit depuis mars de l’année dernière. Une pandémie qui provoque des grands bouleversements aussi. Des morts, offciellement, nous sommes à moins d’un millier, mais officieusement nous en avons sûrement dépassé le cap d’un millier. Les survivants on doit avoir des dizaines de milliers et parmi, il y a des miraculeux. Nous voulons dire ces hommes, ces femmes et ces enfants sauvés grâce aux membres de notre service médical dans les hôpitaux régionaux comme à ENT de Vacoas qui méritent notre reconnaissance. Définitivement, le maudit virus sera parmi nous pendant encore un bon bout de temps. Donc, pendant encore un long moment, nous allons souffrir et le pays avec. Mais, il y a certainement des précautions à prendre, des risques à ne pas prendre. La vaccination suivie des gestes barrières et le respect des normes sanitaires définies par le ministère de la Santé et du Bien-Etre sont des éléments qui peuvent nous empêcher de souffrir, d’être contaminer, de faire circuler le virus et de ne pas briser la chaîne de transmission. Tous ces éléments ont fait réfléchir des chercheurs à l’Université de Maurice. Au final, ils ont inventé une Isolation Pod.

EST PRESSE a rencontré une de ces brillantes têtes pensantes qui veulent apporter leur pierre à l’édifice pour aider humblement à sauver des vies. Il s’agit du Dr Asvin Bahadur, un habitant du village de Lallmatie. Interview.

Dr Asvin Bahadur, parlez-nous de cette invention que vous nous avez annoncée, vise à aider à sauver des vies.

Oui. C’est un projet, une invention très humble qui est une Isolation Pod que nous pouvons appeler une tente. Ce projet a été sponsorisé par la MRIC en 2020. Monter avec des tubes en métal et couverte de plastique transparent avec une ouverture, elle permet d’abriter un patient de la COVID à la maison, dans un hôtel, dans un campement. Enfin, là où vous le voulez.

Comment vous est venue l’idée d’une telle invention ?

Vous savez, des collègues au travail, en l’occurrence les Dr Abba Jutton, médecin, le Dr Shahill Callychurn,  Mechanical Engineer, le Dr Sabrina Ramsamy – Iranah, Textile Design et moi-même, nous avons réfléchi surtout en apprenant le nombre de contamination, le nombre de décès et le nombre de personnes admises dans les centres de quarantaine, dans les hôpitaux. Notre réflexion s’était basée sur des moyens d’aider le corps médical, à retirer la pression sur eux, à trouver des moyens pour que moins de gens se rendent à l’hôpital. On ne pouvait plus voir et entendre que les hôpitaux étaient engorgés de malades. Comme nous, les membres du service médical sont des humains et il ne faut pas qu’ils subissent trop de pression.

Vous avez donc mis au point cette fameuse Isolation Pod ?

Effectivement. C’est une tente pour une personne faite de tubes de fer et de plastiques transparents, montés sur un lit médicalisé. Il y a une ouverture. Un extracteur, un Hepa Filter fait de non woven material et un air vent y sont placés. Le patient est placé à l’intérieur. L’air y circule facilement. Nous avons mesuré le niveau de dioxyde de carbon et le taux d’humidité. 20 volontaires ont servi de cobayes. Nous avons même un collègue à l’Université de Maurice qui est resté pendant toute une journée dans la tente et il avait tout l’air d’être heureux. D’ailleurs, il nous a expliqué que le confort y est.  

Et les résultats ?

Parfait. Concluant. Tout le monde est satisfait. Le résultat a été concluant. D’ailleurs, nous avons décroché le deuxième prix de l’Innovation Award a Université de Maurice en novembre de cette année.   

En quoi cette Isolation Pod peut retirer la pression sur nos hôpitaux ?

Vous savez une Isolation Pod est mobile. Vous pouvez la placer dans un salon, dans une école, un collège, une université, dans un hôtel. Si une personne, voire un enfant est contaminé, ses parents peuvent le voir en isolation à la maison. Vous savez dans les anciennes maisons, il n’y a pas suffisamment d’espaces. Comme je vous l’ai dit, l’Isolation Pod peut être placée dans le salon, la salle à manger, sous une varangue. En construisant l’Isolation Pod, nous avions en tête la protection de nos Front Liners. Avec ce projet, nous voulons protéger les Front Liners. Du coup, la personne infectée vit dans son environnement habituel et n’est pas psychologiquement affectée. Dans une Isolation Pod, la maladie ne peut être propagée et le médecin peut voir le patient en dehors sans ce risque de se faire infecter. A l’hôpital, on peut placer une Isolation Pod sur chaque lit. Ainsi, cette affaire que des gens se rendant à l’hôpital et se font infectés, ne sera plus d’actualité.

A ce jour combien de tentes avez-vous construites ?

Une seule. C’est la seule qui a d’ailleurs été présentée à la compétition. En fait, vous savez nous ne voulons rien gagné dans ce projet. Nous voulons tout simplement sauver des vies. Nous voulons partager le Copyright gratuitement au gouvernement. Nous sommes heureux de partager ce projet.  Car, at the end of the day, nous voulons aider à sauver des vies. Nous sommes tous dans le même bateau. Nous sommes tous des Mauriciens et nous aimons notre pays.

Latest Articles

COVID -19 : COVAX veut mettre la pandémie à genoux

Le système Covax, qui approvisionne les pays pauvres en vaccins anti-COVID, a l’ambition de mettre la pandémie à genoux en 2022 en...

LOTO – 783e tirage : Aucun Grand Gagnant et le jackpot du Tirage 784 (mercredi 26 janvier 2022) : Rs 47 millions (Approximativement)

Les numéros gagnants de ce tirage du 22 janvier 2022 sont : 02-07-10-11-27-30 Le tirage numéro...

EDUCATION : Les classes reprennent en présentiel selon le « new, new normal » à partir du 2 février

MGSS of Flacq Parents, profs et élèves entonneront en choeur la belle chanson d’Annie Cordie, « C’est fini...

COVID -19 : Pour le non port du masque, un irlandais risque 20 ans de prison

Un Irlandais qui refusait de porter son masque sur un vol Dublin-New York a été inculpé «d’agression» et «d’intimidation» pour avoir notamment...