Notice: Undefined variable: MzKPGNUMD in /home/p5n40l2wq8jf/public_html/estpresse.mu/wp-includes/category.php on line 1

Notice: Undefined variable: YnUJhCL in /home/p5n40l2wq8jf/public_html/estpresse.mu/wp-includes/rest-api/endpoints/class-wp-rest-users-controller.php on line 1
COVID -19 : Irlande: les services d’urgence sous tension face à la remontée du Covid-19 | Est Presse
Thursday, February 29, 2024
spot_img
HomeActualitéCOVID -19 : Irlande: les services d'urgence sous tension face à la...

COVID -19 : Irlande: les services d’urgence sous tension face à la remontée du Covid-19

Les deux principaux bâtiments de l’hôpital Beaumont de Dublin, en Irlande. (Image d’illustration) RavensFists/wikimedia.org

Les hôpitaux irlandais appellent les malades à éviter au maximum d’aller aux urgences. Les services sont sous tension à cause d’une remontée généralisée des contaminations et des hospitalisations liées au Covid-19.

Venu pour une infection de la gorge, Gavin est surpris : les Irlandais évitent vraiment les urgences. « Ce n’est pas bondé. Je n’ai jamais aussi peu attendu pour être examiné ! C’est certainement parce que j’ai une infection que c’est allé si vite. »

Éviter les contaminations au Covid ou aux virus respiratoires est tout l’enjeu de cet hiver. « Les hôpitaux essaient de maintenir les soins hors Covid-19. Pendant les vagues précédentes, ce n’était pas le cas, explique le docteur Mick Molloy, un urgentiste. Or, un très petit nombre de patients Covid peut avoir des conséquences sur les flux hospitaliers. Si on peut les traiter dans un seul service, ça va. Mais s’ils sont trop nombreux, il faut les mettre dans d’autres services qui ferment alors pour les autres patients. »

Cette crise hivernale se rajoute à une crise beaucoup plus ancienne dans le système hospitalier irlandais. « Ça fait des dizaines d’années qu’on n’a pas assez de lits. La population a augmenté d’un million en vingt ans. Et pourtant, on a moins de lits en 2021 qu’on en avait en 2009 ! », constate le docteur Mick Molloy.

La plupart des hôpitaux du pays interdisent, depuis ce lundi 15 novembre, les visites. Le personnel soignant doit bénéficier cette semaine d’une troisième dose.

spot_img
spot_img

Latest Articles