Notice: Undefined variable: MzKPGNUMD in /home/p5n40l2wq8jf/public_html/estpresse.mu/wp-includes/category.php on line 1

Notice: Undefined variable: YnUJhCL in /home/p5n40l2wq8jf/public_html/estpresse.mu/wp-includes/rest-api/endpoints/class-wp-rest-users-controller.php on line 1
COVID -19 : La nouvelle rassure : Le vaccin ne pose aucun problème d’infertilité | Est Presse
Friday, February 23, 2024
spot_img
HomeActualitéCOVID -19 : La nouvelle rassure : Le vaccin ne pose aucun...

COVID -19 : La nouvelle rassure : Le vaccin ne pose aucun problème d’infertilité

Voilà qui devrait rassurer les couples, les parents, les enfants et les grands-parents. Bref, toute la famille sera hereuse d’apprendre que le vaccin contre la COVID-19 n’aurait aucun impact sur l’infertilité. C’est ce qu’a indiqué une nouvelle étude américaine publiée jeudi.

L’étude a été menée auprès de plus de 2000 couples et n’a trouvé aucun lien entre la vaccination et les problèmes d’infertilité. Cependant, il y aurait une diminution de fertilité (-18 %) chez les hommes ayant contracté le virus dans les 60 jours précédents le cycle menstruel. «Les chercheurs ont noté que cette diminution de courte durée […] pourrait potentiellement être évitée par la vaccination», peut-on lire dans un communiqué de l’organisme à l’origine de l’étude, la National Institutes of Health (NIH).

«Ces faits indiquent que l’infection de l’homme au SRAS-CoV2 pourrait être associée avec une diminution de la fertilité de courte durée et que la vaccination contre [le virus] n’a pas d’impact sur la fertilité des partenaires», ont expliqué la directrice de recherche, Amelia Wesselink, et son équipe.

De plus, d’autres études ont aussi démontré qu’il n’y aurait pas de lien entre la vaccination et le risque de fausse couche. Selon les informations rapportées par la chaîne CNN, il n’y aurait pas de diminution de fertilité chez les femmes ayant contracté le virus.

Des femmes âgées de 21 à 45 ans aux États-Unis et au Canada ont participé à l’étude entre décembre 2020 et septembre 2021. Les chercheurs ont ensuite fait un suivi avec ces dernières en novembre 2021. Parmi les participantes, 73 % d’entre elles et 74 % de leurs partenaires avaient reçu au moins une dose du vaccin contre la COVID-19.

 

spot_img
spot_img

Latest Articles