Notice: Undefined variable: MzKPGNUMD in /home/p5n40l2wq8jf/public_html/estpresse.mu/wp-includes/category.php on line 1

Notice: Undefined variable: YnUJhCL in /home/p5n40l2wq8jf/public_html/estpresse.mu/wp-includes/rest-api/endpoints/class-wp-rest-users-controller.php on line 1
COVID -19 : L’Angleterre dit «bye bye» aux restrictions sanitaires | Est Presse
Thursday, February 29, 2024
spot_img
HomeActualitéCOVID -19 : L'Angleterre dit «bye bye» aux restrictions sanitaires

COVID -19 : L’Angleterre dit «bye bye» aux restrictions sanitaires

File d’attente à l’extérieur du centre de vaccination de l’University College London Hospital à Londres, le 17 décembre 2021. AFP – TOLGA AKMEN

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé ce mercredi la prochaine levée des restrictions sanitaires en Angleterre. Seule est maintenue l’obligation de s’isoler en cas de test positif. 

Le Premier ministre Boris Johnson a hier engagé la levée des dernières restrictions en Angleterre, promettant même la fin de l’isolement pour les contaminés. D’ores et déjà, le télétravail n’est plus recommandé officiellement. À partir de jeudi prochain, 27 janvier, le port du masque ne sera plus légalement obligatoire, mais recommandé dans les endroits fermés et bondés, et il est abandonné dès jeudi dans les écoles. Un passe sanitaire ne sera plus imposé pour l’accès aux boîtes de nuit et certains grands rassemblements. « Alors que le Covid devient endémique, nous devons remplacer les obligations légales par des conseils et recommandations », a souligné Boris Johnson.

Souvent critiqué pour sa gestion chaotique de la crise sanitaire, le dirigeant conservateur a aussi annoncé prévoir en mars la fin de l’isolement pour les cas positifs, déjà réduit à cinq jours moyennant des tests négatifs. Ainsi, il a indiqué ne pas compter prolonger les normes imposant l’isolement pour les cas positifs à leur expiration le 24 mars, une date qui pourrait même être avancée.

Des annonces largement saluées

Selon le chef du gouvernement britannique, cet allègement est rendu possible par le dépistage à grande échelle, une campagne de vaccination massive et les avancées médicales. Le télétravail et le port du masque n’avaient ainsi été réintroduits qu’à la mi-décembre pour freiner la propagation alors « phénoménale » du variant Omicron, mais tous les commerces, dont les discothèques, étaient restées ouvertes.

Pour Roy, retraité, ces annonces vont dans le bon sens. « Il semble que le pire soit derrière nous, il est sûrement temps de réduire la voilure et de revenir à une sorte de normalité, estime-t-il au micro de notre correspondante à Londres, Émeline Vin. J’ai mes trois doses, je ne risque pas grand-chose. Mais je garderai mon masque, dans le métro par exemple, je crois que je préfère. »

De toute façon les restrictions n’étaient pas respectées, observe Lucas, un étudiant. « Plus le temps passait et moins les gens les respectaient [les restrictions]. Pas mal de personnes essayaient de les contourner. Il n’y a peut-être pas d’autre moyen pour qu’il y ait moins de personnes qui se sentent oppressées », souligne-t-il.

Appel à la prudence

Alberto, propriétaire d’un café juste à côté d’une station de métro, espère que la possibilité du retour au travail en présentiel fasse aussi revenir les clients. « Espérons que les gens vont davantage sortir de chez eux, passer par ici en allant au travail ou revenir travailler ici, dit-il. Même si on fait du café à emporter, beaucoup moins de clients sont venus avec les restrictions. »

Les hôpitaux appellent tout de même à la prudence. Les hospitalisations et les décès continuent d’augmenter. Le Royaume-Uni est l’un des pays plus endeuillés en Europe avec plus de 152 000 morts. Le pays a subi au tournant de l’année une déferlante Omicron avec des records de contaminations quotidiennes, culminant à plus de 200 000, mais les cas positifs ont amorcé une baisse.

spot_img
spot_img

Latest Articles