Saturday, December 4, 2021
Home Actualité COVID -19 : Le record mondial de vaccination désormais détenu par l’île...

COVID -19 : Le record mondial de vaccination désormais détenu par l’île Nauru

Nauru, minuscule île du Pacifique, s’est félicitée de détenir le «record mondial» de vaccination contre le Covid-19, l’ensemble de sa population adulte ayant un reçu une première dose.

Ce petit État, qui est un des rares pays au monde à ne pas avoir enregistré de cas de coronavirus, a affirmé que sa campagne de vaccination a dépassé les attentes.

En l’espace d’un mois, 7 392 personnes ont reçu une première dose, soit environ 108% de sa population adulte, les étrangers étant compris dans ce chiffre.

«La taskforce en charge de la lutte contre le coronavirus se félicite de ce record mondial et remercie tous les habitants d’avoir contribué à ce que Nauru demeure un endroit épargné par le Covid», a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

Le président de cette «taskforce», Kieren Keke a reconnu que le plus petit Etat insulaire au monde a eu de la chance d’avoir suffisamment de doses pour vacciner l’ensemble de sa population adulte, tout en affirmant que population continuera être testée.

«A l’arrivée de tout voyageur, il y a un risque que le coronavirus soit introduit à Nauru demeure et les récents événements en Papouasie-Nouvelles-Guinée, aux Fidji et en Inde ont montré à quelle vitesse la situation peut évoluer», a-t-il déclaré.

Nauru a reçu des doses de vaccin AstraZeneca à travers le programme Covax, le système de partage des vaccins anti-Covid.

L’île Nauru en bref

Ile du Pacifique, voisin de l’Australie, connu comme la plus petite des Républiques du monde (21 kilomètres carrés) était dans les années 1970 et 1980, considérée comme  l’un des pays les plus riches de la planète. Mais, l’ancienne colonie britannique est aujourd’hui en ruine. Cette île verdoyante à souhait, avait l’une des plus impressionnante réserve de phosphate du monde. Certains disent que c’était « un cadeau du ciel ». L’indépendance de cet Etat obtenue en même temps ou presque que Maurice en 1968 aura été sa chute disent ceux qui ont suivi son histoire. Une indépendance qui amènera les Nauruans à croire que la fortune est éternelle et qu’ils pouvaient vivre dans l’opulence. Ils adoptent ainsi une vie princière si ce n’est royale et font des dépenses exagérées croyant que l’argent continuera à couler à flot. Or, la chance, tout le monde le sait, sauf les Naurans sans doute, voilà qu’en 1990, le phosphate s’épuise. C’est alors la braderie de l’île. C’est l’ouverture d’un paradis fiscal avec l’ouverture des banques offshore. Mais, cela ne changera rien sauf qu’en peu de temps, l’Etat passera du côté riche, très riche même à celui de pauvre, très pauvre même. L’Australie entrera en scène comme locataire de l’île et voit la possibilité de transformer tout en camps d’internement de réfugiés. L’idée de procéder à l’exil des habitants un peu comme les britannique l’ont fait avec Diégo Garcia est envisagé. Mais, tout s’effondrera et les inévitables désastre écologique, faillite économique, hyperconsumérisme, maladies chroniques prendront place. Tout bascule vers le bas. C’est le downfall ! Seul un miracle pourra changer la donne.

 

Latest Articles

COVID -19 : Omicron risque de devenir majoritaire en Europe…

Le variant Omicron risque de devenir majoritaire en Europe d’ici «les prochains mois» si les premières tendances se confirment, a estimé jeudi...

PREMIER LEAGUE : Premier League (J14) : Ronaldo et United douchent Arsenal

Encore étincelant, Cristiano Ronaldo a sorti Manchester United d'un mauvais pas ce jeudi en Premier League contre Arsenal (3-2), avec un doublé...

COVID -19 : Des réinfections possibles avec Omicron

Les anticorps issus d’une première infection à la COVID-19 n’empêchent pas une d’attraper à nouveau la maladie avec...