Tuesday, October 26, 2021
Home Actualité COVID -19 : L’épidémie hors de contrôle en Afrique du Sud, dépassée...

COVID -19 : L’épidémie hors de contrôle en Afrique du Sud, dépassée par une troisième vague virulente

L’exercice de vaccination se déroule tous les jours. Les gens vivent dans l’inquiétude

L’Afrique du Sud représente plus du tiers des cas de contaminations au coronavirus enregistrées sur le continent africain. Une épidémie hors de contrôle dans certaines provinces. La polémique enfle alors que des hôpitaux tournent au ralenti et que l’oxygène manque.

Les gens sont mécontents, dit Lydia Makhoba, récemment atteinte du Covid, comme tout le reste de sa famille à Johannesburg. ​Cette troisième vague est très mal gérée​.

Alors que le continent africain a enregistré une hausse de 40 % des infections en une semaine, l’Afrique du Sud est de loin le pays le plus touché, avec 1,861,065 million de cas et 59,258 décès à ce jour. Selon des experts qui se basent sur les chiffres de la surmortalité, le nombre de Sud-Africains morts du Covid serait, en réalité, trois fois plus élevé.

Appels désespérés des patients

La pandémie est hors de contrôle dans le Gauteng​, a reconnu David Makura, le gouverneur de cette province de 15 millions d’habitants, qui regroupe les deux métropoles de Johannesburg et de Pretoria dont les hôpitaux sont saturés. Faute de place, certains patients sont ventilés sur des chaises roulantes. Nous recevons des appels désespérés de patients, qui demandent des bouteilles et concentrateurs d’oxygène ou qui cherchent une place dans les hôpitaux​, témoigne le docteur Imtiaz Sooliman de l’ONG Gift of the Givers. Même les professionnels de la santé nous appellent car ils manquent d’équipements.​

Des hôpitaux sont au ralenti

Les critiques fusent sur la mauvaise gestion des autorités. Un hôpital universitaire de Johannesburg est fermé depuis avril, suite à un incendie dans une aile du bâtiment. Son unité de soins intensifs aurait pu soigner 300 victimes du Covid-19. Le personnel n’a même pas été réaffecté ailleurs. Un autre hôpital de la ville ne fonctionne qu’à 40 % de sa capacité. L’unité d’appoint pour le Covid, ouverte à Soweto, ne fonctionne pas. Gift of the Givers a même dû intervenir pour forer des puits dans deux hôpitaux affectés par des coupures d’eau.

Corruption et la lutte contre la pandémie

Cela se passe dans la capitale économique du pays ! se désole Sooliman. La corruption a englouti les budgets dévolus à la lutte contre le Covid : 800 millions d’euros de contrats sont en cours d’examen. Mis en cause, le ministre de la Santé, Zweli Mkhize, a lui-même été suspendu début juin. L’association médicale sud-africaine ​déplore aussi la légèreté des mesures de confinement. Lundi 21 juin, le président Cyril Ramaphosa s’est contenté d’appeler les Sud-Africains à respecter les mesures de distanciation sociale. Alors qu’à peine 3,5 % des Sud-Africains sont vaccinés, tous les efforts du chef d’État se concentrent sur la production de vaccins. On va changer le narratif d’une Afrique foyer de maladies et de mal développement​, s’est-il félicité, lors d’une conférence de presse commune avec Emmanuel Macron, le 21 juin. Les deux Présidents ont annoncé la création, en Afrique du Sud, d’un centre de transfert de technologies ​en vue de fabriquer des vaccins à ARN messager d’ici à neuf ou douze mois​. Mais la nouvelle ne va rien changer au sort des familles endeuillées du Gauteng.

Latest Articles

COVID -19 : Les Russes se ruent sur les agences de voyage pour échapper aux restrictions liées au Covid-19

Des passants sur la place Rouge, à Moscou, le 9 octobre 2021. © Dimitar Dilkoff, AFP Les autorités russes ont...

COMMUNIQUE : Ministry of Health and Wellness

The Ministry of Health and Wellness informs the public that vaccination session for the administration of COVID19 Vaccine (1st Dose) will be...

Mondial 2022 : le Qatar souhaite plus de 1,2 million de visiteurs

Des ouvriers sur la pelouse du stade Al-Bayt à Doha, la capitale du Qatar, qui accueillera la Coupe du monde de football...