Tuesday, August 9, 2022
Home Actualité COVID -19 : L’importance des gestes barrière toujours pas comprises par certains...

COVID -19 : L’importance des gestes barrière toujours pas comprises par certains dans l’Est

Covide est un terme créole rendu populaire depuis le 18 mars de l’année dernière après l’éclatement des premiers cas positifs de contamination par le coronavirus COVID-19. Un terme pour expliquer qu’il y a des gens qui ne comprennent pas à quel point le maudit virus peut nous faire du mal. 10 décès l’année dernière dont un célèbre médecin spécialiste, le Dr Bruno Cheong. Ce regretté consultant dont le nom est fièrement porté par l’hôpital de Flacq après une suggestion de Me. Dick Ng Sui Wa, avocat, le Dr Preeatum Ancharaz, médecin specialiste en néphrologie, responsable du centre de dialyse de l’hôpital Bruno Cheong et votre journal en ligne, EST PRESSE.En fin de semaine dernière lorsque le comité national de communication de la COVID -19 annonça les cas de SKC Surat, il y eut un sursaut. Avec raison sans doute. On commença alors à réaliser que le virus rode toujours dans nos parages et que la prudence et la vigilance doivent être de mise. On a alors recommencé à parler des gestes barrière : Port du masque obligatoire, utilisation du sanitizer, respect de la distanciation sociale et j’en passe. Mais, samedi, hier et aujourd’hui encore, un tour dans le village de Centre de Flacq et même ailleurs dans l’Est, nous a permis de constater qu’il y a encore des gens et non des moindres qui s’en foutent éperdument des gestes barrière. Lorsque le public voit cette petite poignée des membres du service de l’ordre sans le masque ou encore qui le porte mal, il y a de quoi penser que cet accessoire n’a aucune importance. Or, tel n’est pas du tout le cas et cela a été prouvé non seulement par les autorités locales, mais également par l’Organisation Mondiale de la Santé. Même à l’hôpital Bruno Cheong où nous nous sommes rendus ce matin pour la vaccination contre la COVID -19, c’est le même scénario. Ici, si les policiers portent très bien le masque en revanche les agents de sécurité de la compagnie privée qui assurent le service rigolent avec les 36 dents dehors et les narines pas couvertes. Ce sont les mentons qui sont protégés. L’heure est vraiment grave et seuls les ignorants ne le savent pas ou prétendent de ne pad le savoir. Il est venu le temps pour que les officiers de la Eastern Division passent à l’action non sans rappeler aux contrevenants qu’ils courent le risque de se faire lourdement sanctionnés en justice. Un pressant appel du Dr Preeatum Ancharaz qui fait office de Consultant en matière de Santé – Médecine à notre journal : Portez bien le masque, couvrez les narines et la bouche, respectez la distanciation sociale et utiliser le sanitizer. Suivez ces conseils et vous participerez à aider le pays à surmonter le maudit virus.

Credit Photo : securinorme

Latest Articles

SPORT – PETANQUE: Le festival annuel du Conseil de District de Flacq couronné de succès

De 9h à 22h hier, une partie de la plage de Belle Mare était réservée au festival...

COVID- 19: A Agaléga, 107 résidents et 4 travailleurs indiens infectés

La pandémie sévit actuellement à Agaléga. LA nouvelle est que sur 146 tests effectués hier, pas moins de 107 résidents et 4...

SPORT – FOOTBALL: Premier League (J1) : Man City : Guardiola fait taire les détracteurs d’Haaland

Suite à l'excellente prestation d'Erling Haaland ce dimanche avec Manchester City, Pep Guardiola a eu une petite pensée pour les détracteurs de...

INFORMATIQUE: ELCA fête ses 4 ans avec l’inauguration des nouveaux bureaux à Vivea Business Park

https://fb.watch/eLdl6sUEAW/ ELCA. Voilà un nom qui est peut-être inconnu pour nombre de mauriciens. Mais, cette Compagnie qui excelle dans...