Sunday, January 29, 2023
Home Actualité Covid-19: l’Inde veut que l’expression «variant indien» soit supprimée des réseaux sociaux

Covid-19: l’Inde veut que l’expression «variant indien» soit supprimée des réseaux sociaux

En Inde, le gouvernement central demande aux réseaux sociaux de ne plus mentionner le « variant indien ». Il avance que l’OMS mentionne les virus par leur nom scientifique. Le gouvernement, jugé trop laxiste dans sa gestion de la pandémie, en est fréquemment rendu responsable de l’émergence de ce variant. 

S’il y a bien un terme qui occupe les médias et les citoyens, c’est celui de « variant Indien ». Ce coronavirus plus contagieux est apparu avec la seconde vague de Covid-19 dans le pays. 

Dans un communiqué auprès des plateformes de réseaux sociaux, le gouvernement a demandé de supprimer les contenus mentionnant le variant Indien. Son argument : l’OMS désigne les variants par leur nom scientifique, B.1.167 dans le cas de l’Inde. 

« Il s’agit d’un conseil et pas d’un ordre », a précisé le ministère de l’Information. Ce conseil de nature scientifique laisse soupçonner des motivations plutôt politiques. Le gouvernement n’a pas empêché les Indiens de parler de virus chinois, puis des souches britanniques, brésiliennes ou sud-africaines.

Parler de variant indien « conduit à la désinformation et nuit à l’image du pays », a déclaré un officiel du gouvernement. Le terme est en effet utilisé par de nombreux pays qui cherchent à s’en protéger. Il y a quelques jours, il a donné lieu à une passe d’armes entre Singapour et le ministre en chef de Delhi.

Il est surtout employé tous les jours sur Internet par les citoyens Indiens, en colère contre leur gouvernement. Raison pour laquelle il est peu probable que les réseaux sociaux accèdent aux conseils du gouvernement.

Latest Articles

Pluies torrentielles à Maurice comme en Nouvelle-Zélande

Notre pays a été affecté par de fortes averses à partir de jeudi jusqu’à vendredi. Plusieurs endroits, plusieurs maisons, plusieurs bâtiments commerciaux...

CLIMAT: La vie reprend son cours normal, mais les dégâts sont nombreux

Dame Nature ne fini pas de nous étonner. Après les fortes averses qui ont grandement affectées le pays, certains endroits comme Wooton,...

En Inde, un jeûne au sommet pour protéger un désert glacé

Située aux confins de l’Himalaya, la région du Ladakh est menacée par le surtourisme et le développement économique. Un ingénieur, en partie...