Sunday, June 26, 2022
Home Actualité Covid-19 : L’Institut Pasteur de Lille prévoit une explosion de cas de...

Covid-19 : L’Institut Pasteur de Lille prévoit une explosion de cas de contamination bientôt

Mauvaise nouvelle pour la France. C’est le cas de le dire. Car, les projections de l’Institut Pasteur de Lille estiment que l’Hexagone pourrait enregistrer près de 50 000 cas quotidiens à la mi-mars, sous l’effet des variants.

Depuis une semaine, le nombre de contaminations au Covid-19 en France est en hausse. Et si le gouvernement fait le pari du couvre-feu et des mesures locales, de nombreux scientifiques alertent sur une explosion des cas au printemps. C’est le cas de l’Institut Pasteur de Lille, dont le Journal du Dimanche a publié les projections pour les prochaines semaines.

Selon la courbe de Philippe Amouyel et de Luc Dauchet, respectivement professeur et maître de conférences en santé publique au CHU de Lille (Nord), les contaminations pourraient ainsi connaître une augmentation exponentielle dans les prochains jours pour atteindre 50 000 cas quotidiens le 20 mars, contre un peu plus de 21 000 le 24 février. 

Cette augmentation sera en grande partie la conséquence des variants, plus contagieux, qui sont maintenant majoritaires sur le territoire français.

« On a gagné du temps sur le moment où on n’aura pas d’autres choix que le confinement »

À noter que l’Institut Pasteur de Lille avait déjà présenté des projections début février qui prévoyaient, une forte hausse des cas dès la fin février« Au 15 février, on pouvait penser que ça passerait et on n’a d’ailleurs pas bien compris pourquoi ça a baissé », reconnaît Philippe Amouyel. Selon lui, « la courbe s’est décalée dans le temps mais on retrouve toujours la même ».

Face à cette hausse des cas, les deux scientifiques prônent un reconfinement. « On a gagné du temps sur le moment où on n’aura pas d’autre choix que le confinement,pense Luc Dauchet. Mais plus on agit tôt, mieux c’est. » Par comparaison, fin octobre, la semaine avant le dernier confinement, le nombre des cas quotidien approchait les 40 000.

Alors que le gouvernement fait tout pour éviter de prendre cette mesure, Philippe Amouyel estime enfin que « le pari aurait pu payer, mais il aurait fallu des mesures supplémentaires. Car c’est intéressant de retarder le confinement si on arrive à faire la jonction avec la vaccination. En Bretagne, par exemple, ça pourrait marcher. »

Latest Articles

COVID -19: 19,8 millions de morts évités grâce à la vaccination

La vaccination contre la COVID-19 a permis d’éviter 19,8 millions de morts sur un potentiel de 31,4 millions au cours de la...

TOURISME – KITE SURF: Le tout premier festival au C Mauritius annonce déjà la couleur

Le C-Kite Festival c’est le tout premier du genre organisé depuis mercredi dernier jusqu’à mardi prochain au C Mauritius, dernier né des...