Thursday, May 19, 2022
Home Actualité COVID -19 : Nouvelles restrictions à New Delhi dont un confinement pendant...

COVID -19 : Nouvelles restrictions à New Delhi dont un confinement pendant les week-ends.

La capitale indienne New Delhi a imposé de nouvelles mesures de lutte contre la COVID-19 aujourd’hui, dont un confinement pendant les week-ends pour répondre à une hausse des contaminations jugée « préoccupante » par les autorités.  

Le gouvernement indien a officiellement recensé 1 892 cas liés au variant Omicron. À New Delhi, peuplée de 20 millions d’habitants, tous les résidents, à l’exception des travailleurs essentiels, devront rester chez eux de vendredi soir à lundi matin, une mesure dont la durée n’a pas été précisée. 

« Le gouvernement est tout à fait préparé pour répondre à toute situation liée au Covid », a affirmé le vice-ministre en chef de la ville, Manish Sisodia. 

L’annonce de M. Sisodia intervient après que le ministre en chef de New Delhi, Arvind Kejriwal, a annoncé avoir contracté le virus avec des « symptômes bénins ». 

M. Kejriwal a mené une campagne électorale tambour battant, souvent sans masque, dans plusieurs États, dont le Pendjab voisin et l’Uttar Pradesh, où des élections sont prévues prochainement. 

À l’isolement à domicile, il a appelé toutes les personnes entrées physiquement en contact avec lui ces derniers jours à se faire tester. 

New Delhi et la cité de la technologie Bangalore avaient déjà décrété un couvre-feu à partir de 22 heures, et les bars et restaurants reçus l’ordre de réduire de moitié leur capacité d’accueil.

Bombay, la capitale commerciale de l’Inde, a interdit les rassemblements publics de plus de quatre personnes entre 21 heures à 6 heures du matin et limité les cérémonies de mariage à 50 invités maximum. 

L’Inde a commencé à vacciner les adolescents lundi et la campagne de rappel pour les personnes âgées de plus de 60 ans débutera la semaine prochaine.

Les personnels de santé ont depuis administré plus de 1,4 milliard de doses de vaccin, mais moins de la moitié des 1,3 milliard d’habitants a déjà reçu deux doses, selon les données gouvernementales. 

Plus de 200 000 personnes sont mortes de la COVID-19 en Inde entre avril et juin 2021 quand l’épidémie a submergé hôpitaux, crématoriums et cimetières. 

Cette vague attribuée au variant Delta avait frappé peu après le festival de la Kumbh Mela, l’un des plus grands rassemblements religieux du monde, qui avait attiré environ 25 millions de pèlerins hindous. 

Ces festivités, ainsi que de grands rassemblements électoraux organisés dans plusieurs États, avaient été dénoncées par les experts. 

L’Inde est le deuxième pays le plus touché au monde en nombre de cas, avec près de 35 millions de contaminations confirmées. 

Avec au total 481 000 décès résultant de la COVID, le pays se classe au troisième rang des plus endeuillés du monde, derrière les États-Unis et le Brésil. Toutefois, selon certaines études, le bilan réel de l’Inde pourrait être jusqu’à 10 fois plus élevé. 

Latest Articles

Carburants : On paie plus cher pour le diesel (Rs 54.55 le litre) et l’essence (Rs 74.10 le litre) depuis ce matin

La State Trading Corporation a rendu officiel les nouveaux prix qu’on paie pour les carburants depuis ce matin. On paie 10% plus...

À 112 ans, un Vénézuélien devient l’homme le plus vieux du monde

Un agriculteur vénézuélien de 112 ans, Juan Vincente Pérez, est désormais l'homme le plus vieux du monde après le décès d'un Espagnol,...

COVID -19: Chine: Shanghai atteint l’objectif «sociétal zéro Covid»

Pour le troisième jour consécutif, les infections communautaires sont restées à zéro à Shanghai, une étape importante sur la voie du déconfinement. Même...