Tuesday, August 9, 2022
Home Actualité COVID 19 : « Vaccins » L’immunologiste américain Fauci optimiste, mais…

COVID 19 : « Vaccins » L’immunologiste américain Fauci optimiste, mais…

L’immunologiste américain Anthony Fauci, conseiller scientifique de Donald Trump, a affirmé jeudi que la « cavalerie arrive » en termes de vaccins contre le nouveau coronavirus, mais même s’il est optimiste, il a demandé au public de ne pas baisser la garde pour autant.

Quelques jours après la retentissante annonce par l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech d’un vaccin efficace à 90%, le docteur Fauci, expert mondial des maladies infectieuses, a affirmé qu’un autre vaccin « est littéralement sur le point d’être annoncé ».

Moderna, société de biotechnologie américaine qui co-développe un vaccin avec les Instituts nationaux de santé américains (NIH), a en effet indiqué qu’elle prévoyait de déposer fin novembre auprès de l’Agence des médicaments (FDA) une demande d’autorisation en urgence pour son produit.

« La cavalerie arrive, mais ne baissez pas la garde », a prévenu le docteur Fauci lors d’une intervention vidéo pour le cercle de réflexion Chatham House, à Londres. « Les secours arrivent, mais ils ne sont pas encore là », a-t-il ajouté, exhortant le public à porter le masque et à se laver régulièrement les mains.

L’immunologiste a indiqué que les futurs vaccins seront aussi mis à disposition des pays les plus pauvres, estimant que personne ne devrait « vivre ou mourir en fonction de l’endroit où il est né ».

Début novembre, Anthony Fauci a vertement critiqué le gouvernement américain sur sa stratégie face à la résurgence du virus, et le président Donald Trump essaye depuis de le mettre sur la touche. La semaine dernière, l’ancien conseiller de Trump Steve Bannon a même appelé à décapiter plusieurs bureaucrates fédéraux, dont Fauci, avant d’être rappelé à l’ordre par Twitter et Youtube.

Mais l’immunologiste s’est dit prêt à continuer à travailler pour le gouvernement, alors que le démocrate Joe Biden s’apprête à reprendre la présidence américaine en janvier. Selon lui, la pandémie actuelle rappelle la nécessité d’une coordination internationale en matière de santé, et les dirigeants doivent « s’assurer que les structures internationales comme l’OMS soient réellement renforcées ».

« Ce n’est pas une organisation parfaite, elle a ses défauts. Mais le monde a besoin d’une organisation mondiale de la santé », a-t-il martelé, alors que Joe Biden a d’ores et déjà affirmé qu’il allait revenir sur la décision de son prédécesseur de faire sortir les États-Unis de l’OMS.

Latest Articles

SPORT – PETANQUE: Le festival annuel du Conseil de District de Flacq couronné de succès

De 9h à 22h hier, une partie de la plage de Belle Mare était réservée au festival...

COVID- 19: A Agaléga, 107 résidents et 4 travailleurs indiens infectés

La pandémie sévit actuellement à Agaléga. LA nouvelle est que sur 146 tests effectués hier, pas moins de 107 résidents et 4...

SPORT – FOOTBALL: Premier League (J1) : Man City : Guardiola fait taire les détracteurs d’Haaland

Suite à l'excellente prestation d'Erling Haaland ce dimanche avec Manchester City, Pep Guardiola a eu une petite pensée pour les détracteurs de...

INFORMATIQUE: ELCA fête ses 4 ans avec l’inauguration des nouveaux bureaux à Vivea Business Park

https://fb.watch/eLdl6sUEAW/ ELCA. Voilà un nom qui est peut-être inconnu pour nombre de mauriciens. Mais, cette Compagnie qui excelle dans...