Tuesday, November 30, 2021
Home Actualité CULTURE : Le Socio Cultural Group No. 9 qui milite pour faire...

CULTURE : Le Socio Cultural Group No. 9 qui milite pour faire revivre l’histoire, la culture et les traditions religieuses a célébré le Hindi Diwas 2021 en présence de Mme Kobita Jugnauth ce matin

A l’initiative du Socio Cultural Group de la Circonscription No. 9 (Flacq – Bon Accueil), en étroite collaboration avec le Village Council de Flacq, le Hindi Diwas 2021 a été organisé ce matin au Flacq Multipurpose Hall de la localité Hibiscus à Centre de Flacq. Une fonction incontestablement marquée par la présence de l’épouse du Premier ministre, Mme Kobita Jugnauth.

Au prime abord, il faut faire ressortir que l’organisation Socio Cultural Group No. 9 n’est pas à caractère politique même si elle est présidée par le Parlementaire Vikash Nuckcheddy. L’objectif de ce groupe est de faire revivre et valoriser l’histoire, les valeurs, la culture et les traditions religieuses. D’ailleurs, pour mieux comprendre la fonction de ce matin, il faut expliquer que tous les discours étaient axés sur justement l’importance de l’histoire, des cultures autour des traditions religieuses et des valeurs qui aident à construire le bon citoyen. C’est aussi dans le contexte de la fin de la période de jeune du calendrier hindou, Durga Pooja et pratiquement deux semaines avant les célébrations du Deepavali et du Divali respectivement, que cette fonction a eu lieu. Pour la petite histoire, il faut savoir et comprendre que le Socio Cultural Groupe No. 9 fait tout à fait la même chose pour d’autres célébrations non-hindoues. Une initiative fortement appréciée par tout un chacun dans les localités de la circonscription Flacq – Bon Accueil.

Mme Kobita Jugnauth : « Comme le Premier ministre le dit toujours, il faut savoir faire perpétuer les valeurs morales et les traditions »

Pour revenir à la fonction de ce matin, elle était majoritairement concentrée sur les valeurs et traditions hindous. Les intervenants tout comme l’invitée d’honneur, Mme Kobita Jugnauth, n’ont pas fait l’impasse sur l’importance de la valorisation de l’histoire, la culture et les traditions. Le regret de Mme Kobita Jugnauth de n’avoir pas eu l’occasion d’étudier l’hindouisme au-delà du cycle primaire, elle l’a avoué avec une humilité qui n’a laissé personne insensible. « J’ai été très touché par l’accueil que vous m’avez réservé à mon arrivée ici à Flacq. Dans le temps, on apprenait l’hindi et les valeurs dans les Baitka, mais avec les leçons particulières, on a délaissé ce lieu mythique. C’est dommage. On doit retourner vers les Baitka. Comme le Premier ministre dit toujours, il faut savoir faire perpétuer les valeurs morales et les traditions. L’initiative du Socio Cultural Group No. 9 est fort louable et je l’encourage à continuer dans son action pour atteindre ses objectifs. C’est un travail noble que d’inculquer à nos jeunes ce dont nous avons hérité de nos ancêtres. Je suis comblée d’avoir pu faire le déplacement ce matin à l’occasion d’un évènement de cette envergure » devait dire l’épouse du Premier ministre qui était très à l’aise dans la deuxième partie de son discours prononcé dans la langue hindi. La facilité avec laquelle elle s’est exprimée aura certainement engendré l’appréciation des connaisseurs.

Le député Vikash Nuckheddy : « L’hindi constitue ce fil qui fait des fleurs une belle guirlande. Autant la préserver »

Le député Vikash Nuckcheddy a expliqué que la pandémie est venue freiner les activités du groupe qu’il préside, mais devait soutenir que désormais, la machine est en marche annonçant dans la foulée qu’outre le Divali, le Yaum Un Nabi et la Noël sont à l’agenda. « L’importance des valeurs, de l’histoire, de la culture et des traditions religieuses est capitale surtout pour notre jeunesse. Il nous incombe de les inculquer aux jeunes. En Inde, le 14 septembre 1949 l’hindi a été acceptée comme la lanque officielle alors que le 10 janvier 1975, la première World Hindi Conference a été organisée à Nagpur. Ici, nous n’avons aucune date pour célébrer la langue hindi. Chacun le fait à sa façon et quand il le souhaite. L’hindi constitue ce fil qui réunit les fleurs pour en faire une belle guirlande. Autant la préserver. Nous avons ce devoir de nous assurer que les jeunes s’intéressent à la langue, la littérature, la courtoisie, l’histoire et les valeurs morales. C’est cela mon message de ce ce matin à vous les ainées » devait déclarer le député, Vikash Nuckcheddy.

Le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo s’est lui attardé sur le rôle joué par les Baitkas et il a demandé que des efforts soient consentis par tout un chacun pour que ces lieux reprennent leurs activités comme avant. « C’est vraiment important de redonner à ces Baitkas la place qui leur reviennent dans notre société. Nous avons cette responsabilité vis-à-vis de nos jeunes » a dit le ministre Maudhoo.

Son collègue du Cabinet, Deepak Balgobin, démarrant son discours en hindi pour le conclure en kreol, devait faire ressortir qu’à travers la langue hindi, il y a une synergie qui se dégage lorsqu’il s’agit de comprendre les textes des livres sacrés. Il a demandé aux jeunes de faire preuve de discernement dans la vie de tous les jours et de s’attacher aux principes qui leur permettront de grandir, de se développer et de s’épanouir dans un environnement sain. Dans la langue créole, il a fait comprendre les efforts entrepris par le Premier ministre pour combattre le maudit virus de la COVID -19 tout en faisant ses éloges. « Notre Premier ministre nous permet aujourd’hui de nous réunir, de nous rassembler autour de la langue hindi et pour cela, nous devons lui exprimer nos plus sincères gratitudes. « Li fin travay 24/7 , prezid 280 High Level Covid Commitee et gras a so langazma, so dedikasyon ek so willingness, nu pe kapav asiz ek reunir otur la coz hindi zordi. A nu dir Premye minis mersi pu se ki li fin fer » a conclu le ministre Balgobin sous un tonnerre d’applaudissement.

Le discours de M. D. Sembhoo, Président du Mauritius Hindi Pracharini Sabha se voulait être une occasion pour demander aux parents de motiver leurs enfants afin que ces derniers s’intéressent à la langue hindi. Car, selon les statistiques, il y a de nos jours moins d’enfants qui étudient la langue hindi.

En dernier lieu, après la remise des prix à des vainqueurs de certaines compétitions en langue hindi, M. Ramdun Hemchand, plus connu comme Teacher, ancien maître d’école au primaire et secrétaire du Socio Cultural Groupe No.9, remerciant Mme Kobita Jugnauth d’avoir accepté l’invitation, a expliqué les objectifs du groupe et n’a pas manqué de mettre l’accent sur l’importance de l’unité parmi les villageois. D’où la célébration de diverses évènements religieux de toutes les communautés dans la circonscription No. 9. L’évènement de ce matin a pris fin par une collation qui a été davantage une occasion pour les membres de l’assistance de se faire prendre en photo en compagnie de Mme Kobita Jugnauth, dont la présence a véritablement été appréciée. Notons que les deux prochaines activités du Socio Cultural Group No. 9 sont la célébration du Yaum Un Nabi à Brisée Verdière et la Noël à Résidence Argy. Le rendez-vous est désormais pris.

Latest Articles

COVID -19 : Plus de 10,000 cas du Variant Omicron d’ici la fin de la semaine en Afrique du Sud

Quelques jours après l’annonce de la découverte sur son territoire d’un nouveau variant de la COVID-19 baptisé Omicron,...

COVID -19 : Les symptômes d’Omicron différents de ceux de Delta : Plutôt légers, grattage de la gorge, courbatures et un peu de mal...

Les symptômes du variant Omicron de la COVID-19 semblent être bien différents de ceux du variant Delta, et seraient plutôt «légers», selon...

FOOTBALL : Ballon d’Or 2021 : Messi met Paris à ses pieds

Elu Ballon d’Or par France Football pour la septième fois, Lionel Messi a eu les honneurs de la ville de Paris, hier...

COVID -19 : Pifzer travaille déjà sur une nouvelle de son vaccin pour contrer le variant Omicron

Pfizer a déjà commencé à travailler sur une nouvelle version de son vaccin anti-COVID ciblant plus spécifiquement Omicron au cas où le...