Notice: Undefined variable: MzKPGNUMD in /home/p5n40l2wq8jf/public_html/estpresse.mu/wp-includes/category.php on line 1

Notice: Undefined variable: YnUJhCL in /home/p5n40l2wq8jf/public_html/estpresse.mu/wp-includes/rest-api/endpoints/class-wp-rest-users-controller.php on line 1
Des éléments du Police Training School de Beau Bassin en quarantaine dans l’Est et dans le Sud | Est Presse
Thursday, February 29, 2024
spot_img
HomeActualitéDes éléments du Police Training School de Beau Bassin en quarantaine dans...

Des éléments du Police Training School de Beau Bassin en quarantaine dans l’Est et dans le Sud

Dans les 6 derniers cas évoqués hier lors de la Conférence de Presse du Comité Natioonal de Communication sur la COVID -19, figure l’épouse du cuisinier affecté au Police Training School de Beau Bassin. Finalement, le couple est actuellement soigné dans un centre de santé temporaire, soit à la Pirogue. Dans les milieux médicaux, on estime que le couple a été victime du bon voisinage.

En effet, le couple qui habite Canot, petit village situé à Bambous, non loin de Saint Martin, pourrait avoir contracté le virus non loin de leur domicile. Car, il nous revient qu’un de leurs voisins exerce comme enseignant dans une institution privée de Curepipe, grandement affecté par le maudit virus. Ce qui d’ailleurs explique pourquoi le couple est considéré comme faisant partie du Cluster de l’institution secondaire de Curepipe, baptisé Cluster Curepipe.

La contamination du cuisinier, suivie de celle de son épouse n’a pas été sans conséquence pour une cinquantaine de policiers et leurs moniteurs. Par mesure de précaution, ils ont été placés en quarantaine dans deux hôtels distincts dans l’Est et dans le Sud respectivement. Selon nos informations, ils ont été soumis à un premier test PCR aujourd’hui.

Pour rappel, le Police Training School de Beau Bassin se trouve exactement à Mont Roches, non loin du centre pénitencier de la région. La situation géographique de l’école de la police engendre à coup sûr une certaine inquiétude au Casernes Centrales. Cela, même si on ne veut pas penser un seul instant que le virus ait pu voyager dans les alentours. D’ailleurs, ONG et autorités ont décidé, avec raison de, joined forces pour demander à tous les habitants de la région de faire preuve de vigilance. De plus, les gestes barrières, fortement recommandés, sont appliquées à la lettre dans le centre pénitencier.

EST PRESSE souhaite de tout cœur que la situation s’améliore pour nos policiers qui sont avant tout des Front Liners. Comme le pays a besoin d’eux, il faut espérer qu’ils quittent le centre de quarantaine non sans avoir été testés négatifs à ce maudit virus qui a d’ailleurs infecté deux de leur amis, affectés à la Special Mobile Force (SMF). A ces deux soldats de la SMF aussi, tout comme aux autres patients d’ailleurs, nous souhaitons un prompt rétablissement. Get well soon !

CREDIT PHOTO : govt.mu

spot_img
spot_img

Latest Articles