Wednesday, June 29, 2022
Home Actualité ENTREPRENARIAT : Fabrice Moonsamy, jeune de Trou d'Eau Douce qui transforme les...

ENTREPRENARIAT : Fabrice Moonsamy, jeune de Trou d’Eau Douce qui transforme les palettes en meubles

On dit des challengers qu’ils sont toujours prêts à prendre des risques. On dit aussi que celui qui ne tente rien n’a rien. Ce qui est vrai. Mais, pour prendre des risques, il faut avoir du courage, accepter le pire et tout faire pour briller. En somme, celui qui dit que la persévérance, le courage de battre la peur et l’échec sont des qualités qu’on trouve chez les entrepreneurs a certainement raison. Le bon entrepreneur se donne des défis et les relève aussi. Mais, ce n’est pas tous les jours qu’on croise un homme ou une femme avec ces qualités. Nous avons eu cette chance ce matin lors d’une tournée à Trou d’Eau Douce pour surtout constater de visu comment se prépare la reprise au niveau des opérateurs économiques qui évoluent à l’île au Cerfs. C’est là que nous avons rencontré un jeune fonceur, en la personne de Fabrice Moonsamy, Maestro pour les amis, jeune figure emblématique du village, vu son engagement tant dans la musique, le social que dans le sport.  Une rencontre le jour même où l’on fête la musique à travers le monde. 

TI KOULOU : Meubles en tous genres avec les palettes

Maestro, comme il nous demandera de l’appeler, question de nous mettre à l’aise avec lui, dans sa petite demeure dans la petite localité de Trou d’Eau Douce, connu comme Le Mao, a d’abord fait carrière comme journaliste WEB dans le parc informatique d’Ebène. Par la suite, grâce à sa passion pour la musique et l’encouragement des siens, il s’est facilement converti en auteur, compositeur, musicien et chanteur.  Mais, COVID -19 oblige, il a dû changer une nouvelle fois de cap pour gagner sa vie honnêtement comme il l’a toujours su faire. Lui, n’aime pas la facilité ou l’assistanat. Il aime gagner sa vie à la sueur de son front et surtout sans quémander autour de lui. 

Ainsi, il a lancé TI KOULOU qui est un atelier où il fabrique des meubles en tout genre avec comme matière première les palettes de bois qu’on trouve souvent dans des commerces tels les supérettes et supermarchés. TI KOULOU, c’est donc l’atelier de ce jeune homme qui avant la période de confinement faisait le bonheur des touristes au son de sa belle voix et sa guitare dans plusieurs hôtels de l’Est. La transition Animateur – Concepteur de meubles fait de palettes de bois s’est faite sans anicroches. La charpenterie est un peu son dada par le temps qui court. Au départ, ce n’était pas trop évident, mais grâce à une connaissance, Eddy Bazile, Riche Mare, les choses sont devenues bien plus facile.  Les commandes sont arrivées, les travaux effectués et complétés, avant que ne se fassent les livraisons. D’autres commandes sont là. Le travail continue. 

Aujourd’hui, avec recul, le petit entrepreneur qui participe aussi au grand combat contre la drogue dans sa région est un homme comblé. « Avec le confinement, comme beaucoup de personnes dans mon environnement, je suis passé par des moments vraiment difficiles, mais aujourd’hui, lorsque je regarde ce que j’ai pu accomplir grâce à l’encouragement de mon épouse et de ceux qui croient en moi, je ne regrette pas ma conversion. Je fais des meubles pour la maison ; cuisine, chambre à coucher, salon, salle à manger et aussi pour le bureau sans oublier la conception des pergolas également » dit-il. 

Le tourisme : son domaine

Certainement nous lui avons demandé s’il compte poursuivre dans le domaine de la charpenterie. « Ecoutez, je veux bien respecter les commandes que les gens vont me passer, mais il n’est pas dit que j’abandonnerais le tourisme »   Surtout pas. En fait, le tourisme demeure son domaine de prédilection. « Le tourisme vous donne l’occasion de faire des rencontres formidables. J’ai fait des connaissances formidables comme M. Paul Jones au LUX Belle Mare. C’est grâce au tourisme. Il m’a beaucoup aidé dans mes projets avec les jeunes footballeurs de Trou d’Eau Douce.  Le tourisme a donc aidé des jeunes à prendre un meilleur chemin que la drogue par exemple » fera-t-il ressortir.

Il faut savoir que, même si les stades sont fermés, Maestro s’assure que « ses » jeunes mènent une vie saine.  Cela, sans laisser de côté sa guitare ou encore conserver sa voix pour s’assure que dure sa première passion avant le bois : la musique.

Latest Articles

COVID -19: Révision de la quarantaine en Chine

Pékin a réduit mardi de moitié la durée de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs arrivant en Chine, ce qui constitue un...

COVID-19 : La ministre de la Santé demande aux Français de remettre le masque dans les transports

Alors qu’à Maurice, il y a tout un mouvement pour souhaiter que les restrictions sanitaires soient revues, que le port du masque...

EDUCATION: Des jeunes d’outre-mer vont partir en expédition maritime dans l’océan Indien

Les 75 jeunes de « l’école Bleu Outremer » partent en expédition dans le sud de l’océan Indien sur le « Marion Dufresne ». | LUCIE PICHOT