Tuesday, November 29, 2022
Home Actualité Grande colère contre la CWA à Bramsthan. L’intervention du Premier ministre réclamée

Grande colère contre la CWA à Bramsthan. L’intervention du Premier ministre réclamée

Cela fait un bon bout de temps que le village de Bramsthan, est privé d’une alimentation régulière en eau potable. Cela fait plusieurs mois que les villageois doivent faire appel aux camions citernes, mais en maintes occasions les préposés au call centre de la CWA répondent aux abonées absents. Si parfois les appels sur le 170 sont répondus et les références données, en revanche le camion se fait attendre pendant des heures et souvent tout se résume à une histoire de Anne ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ! Même les élus de la région, les ministres Vikram Hurdoyal ou Sunil Bholah et le Deputy Speaker, Zahid Nazurally sont personnellement intervenus auprès de la CWA. Aujourd’hui même, malgré un emploi du temps très chargé, le ministre de la Fonction Publique, Vikram Hurdoyal a frappé sur tous les toits pour que la situation s’améliore.

Mais, il semblerait que tous les efforts consentis ne sont pas pris en considération par ceux responsables de la fourniture d’eau potable dans le pays. Ainsi, en cette fin de semaine, les habitants ont décidé de passer à l’action. Ils ont fait parvenir une lettre au bureau du Premier ministre pour demander à ce dernier d’intervenir. Ils disent que la situation n’a trop que perdurer et leur appel au Premier ministre pour mettre de l’ordre à la CWA est la seule alternative qui leur reste.

M. Parmanand Issuree, District Councilor de Bramsthan : « Enough is enough »

« Les robinets sont à sec, la situation est telle que même en cette période de COVID -19, nous ne pouvons prendre un bain correctement. « Le service 170 et les camions citernes, n’en parlons pas. Camions citerne, n’en parlons pas. Le chairperson de la CWA a fait preuve de bonne volonté et nous a rendu visite pour voir dans quelle mesure une solution peut être trouvée, mais il semblerait qu’à un certain niveau, il y a un boycott. Nos deux ministres et le Deputy Speaker remuent ciel et terre pour nous faire avoir de l’eau. Nous avons l’impression qu’il y a certains à la CWA qui veulent saboter le gouvernement du jour. Sinon, comment expliquer qu’il n’y a que notre village, avec ses 5,000 habitants ne soit desservi que par deux camions et là encore, le service est impitoyable. Doit-on descendre dans la rue pour que la CWA corrige ses erreurs et offre un service de qualité digne de ce nom. Nous faisons appel au Premier ministre pour qu’il ramène à la raison ceux à la CWA qui nous font de la misère. Les habitants de Bramsthan ne peuvent plus être tenu en hottage par la CWA. Enough is enough» a déclaré le District Councilor, Parmanand Issuree à EST PRESSE. Nous savons que d’autres habitants du village se sont déjà regroupés autour des conseillers de leur localité pour protester énergiquement contre la CWA si d’aventure la fourniture d’eau n’est pas rétablie.

Latest Articles

Coupe du monde. L’Allemagne résiste à l’Espagne, des surprises… Revivez la journée du 27 novembre

L’Allemagne a conservé une chance de se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe du monde, grâce à son point...

Les élèves du CEPEH royalement accueillis et reçus au Strike City de Flacq

Faire un geste salutaire envers des pensionnaires du Centre Pour L’Education Et Le Progrès Des Enfants Handicapés...

Véritable pillage des rivières par des camions citernes privées à Bramsthan et Pont Blanc. La CWA déjà avertit

Véritable casse-tête chinoise pour les habitants de Flacq avec ces camions citernes qui vont piller les rivières en pompant de l’eau. La...