Tuesday, November 29, 2022
Home Actualité Importation de 400 tonnes de poissons La Perle. Les pêcheurs de l’Est...

Importation de 400 tonnes de poissons La Perle. Les pêcheurs de l’Est mécontents, font appel au Premier ministre

« Cabinet has taken note that in order to cater for the expected shortage of frozen fish on the local market during the forthcoming winter months, the Ministry of Blue Economy, Marine Resources, Fisheries and Shipping would authorise the import of some 400 tonnes of ‘Capitaine/La Perle’ by registered importers of fish and fish products for 2021. The authorisation would be valid till end of July 2021.”
Après la publication de cette note devant du Cabinet dans notre édition de vendredi dernier, des pêcheurs de Poste de Flacq, Palmar et Trou d’Eau Douce, Grande Rivière Sud-Est ont pris contact avec nous pour signaler qu’à leurs yeux, cette décision n’est pas juste. Ainsi, ils font appel au Premier ministre pour la revoir au plus vite. Leur grief, c’est que le ministère de la Pêche a récemment imposé des restrictions discutables sur leur activités, notamment concernant le nombre de pêcheur sur une pirogue et l’interdiction aux pêcheurs qui attendent depuis des lustres leur carte de pêcheur d’aller en mer.
Banians et pêcheurs ont décidés de faire cause commune après cette décision annoncée dans le Cabinet. Ils trouvent que « ce n’est pas normal que les officiers du ministère de la Pêche ne savent pas qu’une pirogue est longe de 8 mètres et large de quelque 3 mètres et impose que seulement deux pêcheurs peuvent y prendre place pour aller faire la pêche à la senne. Or, selon nos observations, compte tenu des règlements autour de la Quarantine Act par rapport à la COVID -19, 4 – 6 pêcheurs peuvent facilement se retrouver dans une pirogue. Les poissons sont là, mais on nous empêche de le faire. A la place on nous demande de faire une demande de Wages Assistance Scheme. Là, c’est nous prendre pour des paresseux. On veut travailler, mais les officiers du ministère de la Pêche nous en empêche et le ministre Sudheer Maudhoo n’ose pas lever son petit doigt. Comment trouvera-t-on du poisson frais si on nous interdit d’y pêcher et à la place on autorise l’importation du poisson frigorifié. Il n’y a eu aucune consultation avec nous et voilà qu’une telle décision a été prise. Ce n’est pas normal, d’où cette demande au Premier ministre pour revoir au plus vite la décision discriminatoire à notre égard » nous ont dit des pêcheurs à la senne ce matin à Trou d’Eau Douce.
La pandémie oblige, des discussions se font à travers les réseaux sociaux et le téléphone surtout, entre les pêcheurs et les banians depuis samedi. Une chose est sûre, ils ne comptent pas rester les bras croisés.

Latest Articles

Coupe du monde. L’Allemagne résiste à l’Espagne, des surprises… Revivez la journée du 27 novembre

L’Allemagne a conservé une chance de se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe du monde, grâce à son point...

Les élèves du CEPEH royalement accueillis et reçus au Strike City de Flacq

Faire un geste salutaire envers des pensionnaires du Centre Pour L’Education Et Le Progrès Des Enfants Handicapés...

Véritable pillage des rivières par des camions citernes privées à Bramsthan et Pont Blanc. La CWA déjà avertit

Véritable casse-tête chinoise pour les habitants de Flacq avec ces camions citernes qui vont piller les rivières en pompant de l’eau. La...