Wednesday, January 26, 2022
Home Actualité La Commission européenne propose de permettre l’entrée dans l’Union européenne aux voyageurs...

La Commission européenne propose de permettre l’entrée dans l’Union européenne aux voyageurs vaccinés

La proposition doit, désormais, être soumise aux Etats membres, qui doivent l’examiner demain. Se dirige-t-on vers un retour des voyageurs extra-européens ? La Commission européenne a proposé, lundi 3 mai, de permettre l’entrée dans l’Union européenne aux voyageurs en provenance de pays tiers « dont la situation épidémiologique est bonne », mais aussi « aussi aux personnes qui ont reçu la dernière dose recommandée d’un vaccin autorisé dans l’UE », à l’approche de la saison touristique estivale.

Les voyageurs devraient avoir reçu ce vaccin au moins quatorze jours avant leur arrivée. Les Etats membres pourraient étendre cette autorisation aux personnes ayant reçu un vaccin concerné par une homologation en urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), est-il précisé.

La proposition doit, désormais, être soumise aux Etats membres. Les ambassadeurs des Vingt-Sept doivent l’examiner mercredi 5 mai.

Frontières fermées depuis mars 2020

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait estimé, le 26 avril, que les touristes américains vaccinés devaient pouvoir être autorisés à venir dans l’Union européenne dans les prochains mois. L’UE prépare la mise en place d’un certificat sanitaire européen, qu’elle souhaite opérationnel avant la fin juin. D’ici là, les Etats membres devraient pouvoir accepter des certificats émis par des pays extérieurs à l’UE, précise le texte.

L’UE a fermé ses frontières extérieures en mars 2020 pour les voyages « non essentiels » et établi à partir de juin une liste restreinte, révisée régulièrement, de pays tiers dont les résidents peuvent entrer dans l’Union.

Depuis la fin janvier, les pays de cette liste sont l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud, la Thaïlande (et la Chine sous réserve de réciprocité). La Commission propose d’élargir cette liste, en assouplissant le critère du taux d’incidence sur quatorze jours, qui serait relevé de 25 à 100 (pour 100 000 habitants), ce qui reste nettement en dessous de la moyenne dans l’Union européenne, actuellement de plus de 420, est-il souligné.

Un mécanisme est toutefois prévu pour suspendre rapidement les arrivées dans le cas où la situation épidémiologique d’un pays se détériore notamment en raison d’un variant.

Latest Articles

Top chef, The Voice, Pékin Express… Les nouvelles saisons débarquent bientôt à la télévision

M6 et TF1 ont hier dévoilé le calendrier de diffusion de leurs émissions phares. « Top Chef », « Pékin Express »,...

COVID -19 : Le « risque global » lié à Omicron toujours très élevé avertit l’OMS

Le niveau de risque lié au variant Omicron reste très élevé, a estimé l’Organisation mondiale de la santé...

COVID -19 : L’économie en zone euro soulagée d’ici quelques semaines

L’impact du variant Omicron ne devrait durer que «quelques semaines» avant de laisser la reprise en zone euro se poursuivre, pendant que...