Sunday, January 29, 2023
Home Actualité Le Restaurant Chez Manuel a repris du service

Le Restaurant Chez Manuel a repris du service

Elle craint que le business ne marche plus comme avant. Du moins après cette première partie de l’année, marquée par la pandémie. Elle prie pour que les Mauriciens fournissent les efforts et acceptent de faire des sacrifices pour que le pays se remette rapidement sur les rails. Elle, c’est celle qu’on appelle affectueusement Madame Manuel au Restaurant Chez Manuel de Saint Julien Village. C’est le lundi de la semaine dernière que le resto si populaire de l’Est a repris du service. Mais, c’était un lundi bien morose pour le business nous a-t-elle fait remarquer lors de notre détour dans son resto ce matin.

« Le jour de l’ouverture, nous n’avions pas eu un seul client. Est-ce parce que nous n’avions fait aucune annonce ? Est-ce parce que les gens sont toujours sous le choc ? Est-ce qu’il y a toujours cette inquiétude de se faire infecter par le virus invisible ou est-ce pour une autre raison ? Non. Je n’en sais rien » disait Mme. Manuel au milieu de la semaine dernière.

Mais, en ce lundi matin, elle a une toute autre lecture de la situation. « Je crois que les gens tardent à se remettre des effets du lock down. L’onde de choc pèse toujours. Il y a eu les abus de certains commerçants, à tel point que les citoyens de notre pays sont à court de finances. Il y a aussi cette peur toujours au ventre parce que c’est une maladie vraiment grave qui a fait dix victimes. J’en profite pour présenter nos plus vives sympathies à leurs proches » fait ressortir Mme. Manuel avec une certaine tristesse.

Au lendemain de l’annonce du lock down, Mme. Manuel raconte combien de perte elle a fait ; les légumes et d’autres produits du restaurant n’étaient plus utiles. Elle ne pouvait même pas aller offrir ce qui était encore bon aux gens du village, puisque c’était le couvre-feu et personne n’avait le droit de  quitter la maison ou encore moins d’y faire venir du monde. « Donc, c’était une grosse perte pour notre business et ce que vous perdez, vous ne pouvez le rattraper. C’est un peu comme le temps. Imaginez un peu que nous n’avons pas opéré pendant trois mois ou presque. On ne pouvait faire souffrir nos employés. Il faut un minimum de considération pour ces hommes et ces femmes qui sont avec nous » relate Mme. Manuel.

Celle qui est toujours au four et au moulin dans ce restaurant si populaire du pays, avoue que les choses ne seront pas comme avant durant les six prochains mois. Et pour cause ! « L’aéroport est fermé. Les touristes, étrangers ou mauriciennes ne viennent plus. D’habitude durant les mois de juillet et août, nombreux sont les Mauriciens vivant à l’étranger qui viennent passer des vacances à Maurice, question de retrouver leurs proches. Ces compatriotes passent toujours chez nous pour des déjeuners ou des dîners. Or, il est clair qu’ils ne reviendront pas à Maurice de sitôt. Donc, je vois une période difficile à l’horizon. Voilà pourquoi je dis qu’il nous faut nous serrer les coudes et surtout ne pas baisser les bras. C’est le moment de se montrer brave, discipliné et vraiment solidaire. Nous aurons des sacrifices à faire et il faut savoir accepter de les faire » explique-t-elle.

Quoiqu’il en soit, Chez Manuel, toutes les précautions sanitaires sont prises pour que la clientèle continue de se sentir à l’aise : le restaurant est désinfecté tous les jours, les clients ont droit au sanitiser, les masques et les gants sont portés par le personnel qui a su garder le sourire, le respect du Social Distancing est légion et enfin, les plats concoctés par Mme. Manuel et son équipe sont toujours tout aussi succulents qu’avant le lock down. Il y a donc des raisons d’y revenir, de se mettre à table pour déguster ce que seul Chez Manuel peut offrir. Bon appétit !

Latest Articles

Pluies torrentielles à Maurice comme en Nouvelle-Zélande

Notre pays a été affecté par de fortes averses à partir de jeudi jusqu’à vendredi. Plusieurs endroits, plusieurs maisons, plusieurs bâtiments commerciaux...

CLIMAT: La vie reprend son cours normal, mais les dégâts sont nombreux

Dame Nature ne fini pas de nous étonner. Après les fortes averses qui ont grandement affectées le pays, certains endroits comme Wooton,...

En Inde, un jeûne au sommet pour protéger un désert glacé

Située aux confins de l’Himalaya, la région du Ladakh est menacée par le surtourisme et le développement économique. Un ingénieur, en partie...