Tuesday, November 29, 2022
Home Actualité Le Royaume-Uni envisagerait d’inoculer le Covid-19 à des volontaires pour tester un...

Le Royaume-Uni envisagerait d’inoculer le Covid-19 à des volontaires pour tester un vaccin

C’est ce qu’a révélé le Financial Times mercredi. Cette «contamination contrôlée » permettrait de vérifier l’efficacité d’un projet de vaccin. Mais les détails de cette expérimentation n’ont pas été confirmés officiellement. 

Le Royaume-Uni envisagerait d’inoculer délibérément le Covid-19 à des volontaires dans le cadre de travaux de recherche d’un vaccin contre la maladie, a indiqué le journal britannique Financial Times sur son site Internet mercredi. L’objectif de cette contamination volontaire de patients sains serait de vérifier l’efficacité d’un projet de vaccin.

D’après le Financial Times, cette expérimentation financée par le gouvernement britannique devrait commencer en janvier dans un bâtiment sécurisé pour maintenir les patients en quarantaine dans l’est de Londres. Le journal, qui cite plusieurs sources impliquées dans le projet, assure que l’information sera officialisée la semaine prochaine.

« Des essais de contaminée contrôlée »

« Nous travaillons avec des partenaires pour comprendre comment nous pourrions participer au développement possible d’un vaccin contre le Covid-19 testé par des essais de contamination contrôlée, » a simplement confirmé une porte-parole du gouvernement citée par Reuters.

Selon le Financial Times, les volontaires seront d’abord vaccinés, puis, ils recevront environ un mois plus tard une dose de Sars-Cov-2, le coronavirus à l’origine du Covid-19. Le tout s’effectuera « dans des conditions contrôlées ».

Environ 2000 candidats se sont portés volontaires par le biais de l’association américaine 1Day Sooner, qui milite pour des essais de ce type.L’Imperial College de Londres, cité dans le Financial Times, comme étant le responsable académique des essais, n’a pas confirmé l’information. Le nom des vaccins qui seraient testés dans le cadre de ce projet n’est pas cité. Enfin, le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca et la compagnie française Sanofi ont précisé à Reuters que leurs candidats-vaccin ne feraient pas partie de ce programme.

Latest Articles

Coupe du monde. L’Allemagne résiste à l’Espagne, des surprises… Revivez la journée du 27 novembre

L’Allemagne a conservé une chance de se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe du monde, grâce à son point...

Les élèves du CEPEH royalement accueillis et reçus au Strike City de Flacq

Faire un geste salutaire envers des pensionnaires du Centre Pour L’Education Et Le Progrès Des Enfants Handicapés...

Véritable pillage des rivières par des camions citernes privées à Bramsthan et Pont Blanc. La CWA déjà avertit

Véritable casse-tête chinoise pour les habitants de Flacq avec ces camions citernes qui vont piller les rivières en pompant de l’eau. La...