Sunday, January 29, 2023
Home Actualité MV WAKASHIO : 7 pêcheurs de Trou d’Eau Douce menés en bateau...

MV WAKASHIO : 7 pêcheurs de Trou d’Eau Douce menés en bateau par …le ministère de la Pêche

Sans jeux de mots, le naufrage du MV Wakashio de triste mémoire l’année dernière à Pointe d’Esny fait encore des vagues. C’est le cas de le dire. Car, à Trou d’Eau Douce, il y a toujours 7 pêcheurs détenteurs de leur Carte Pêcheur livré par le ministère de la Pêche qui attendent toujours le WAKASHIO FUND, soit la somme de Rs 10,200. – Ils ont pourtant rencontré le ministre de la Pêche personnellement à plusieurs reprises et même une fois chez lui à Gandhi Road, Lallmatie. Ce dernier les ont toujours promis que le nécessaire sera fait. Mais, comme Anne ma sœur Anne, ils attendent toujours que les officiers du ministère de la Pêche qu’ils ont aussi rencontrés, font le nécessaire. Entre temps, ils disent que le ministère de la Pêche les mène toujours en bateau.

La patience à une limite dit l’adage et ces 7 pêcheurs ont désormais laissé cette affaire qui n’a que trop traîné entre les mains des responsables de la paroisse de Saint Esprit de Bel Air. Si rien n’est fait, l’affaire sera portée à la connaissance du Cardinal Piat, ont fait ressortir les 7 pêcheurs.

Cette affaire, il faut le souligner aurait dû être réglée depuis bien longtemps. Mais, il semblerait qu’au niveau du ministère de la Pêche, il y ait encore ces officiers avec cette mentalité qui veut que les pêcheurs viennent les mendier pour avoir ce qui leur sont dus.

Promesse du ministre Sudheer Maudhoo

La raison qu’un haut officiel du ministère de la Pêche avait osé avancer, c’est que ces pêcheurs qui pourtant pêchent officiellement à Trou d’Eau Douce, ne peuvent être payés parce qu’ils font le mouillage de leurs pirogues à Morsy. Morsy est une petite localité de Trou d’Eau Douce qui se situe avant le cimetière de Trou d’Eau Douce. Cependant, l’argument du haut officiel avait été vite démoli par le ministre Sudheer Maudhoo, qui avait promis que le paiement du WAKASHIO FUND sera rapidement effectué. Devant la léthargie du ministère de la Pêche, les 7 pêcheurs devaient faire parvenir une correspondance au ministre Sudheer Maudhoo, lettre que nous publions ci-dessous, mais qui est restée sans réponse.

« Aret tret peser kuma mandian » disent les pêcheurs qui font appel au Premier ministre

Comme nous le savons tous, après le naufrage suivi du Oil Spill du MV WAKASHIO, le ministère de la Pêche avait formellement interdit les pêcheurs de la région allant de Pointe d’Esny à Palmar de pêcher. Toutefois, un plan d’aide appelé WAKASHI FUND avait été mis sur pied. Chaque pêcheur de la région interdite devait recevoir une compensation de Rs 10,200 mensuellement. Or, ces 7 pêcheurs se sont vus arbitrairement exclus de ce plan d’aide. Pour pouvoir faire vivre leur famille, ils ont dû frapper à plusieurs portes et ont même emprunter de leurs proches. « Bon Dieu kone kuma nou fin bizin fer pu viv. Nu finne pran cas prete e aster nu pe bizin rande. Fin alle guet mini sek li fin dir pa trakase. Eski apre tu sa le tan la nu pa bizin trakase. Ban ofisye minister la pêche pe fer nu pas kuma ban dimun ki diman sarite. Aret tret peser kuma mandian. Si nanyen pa fer, nu pu alert lopinion piblik avek en conferans de pres ek nu pu avoy en corespondans nu Premie Minis. Pas posib ki zot fer tret nu kuma ban nimport » devait dire ces pêcheurs. De tout fason ena ban zafer pa korek pe pase dans la peche. Ki fer bizin importe 400 ton pwason alors ki pwason ki nu pe la pêche na pas pe kapav vender paski banyan perna WAP. Nu lans en lapel Missie Pravin Jugnauth pu ki li ordon paye nu nu WAKASHIO FUND ek revwar désisyon import 400 tonne pwason » devaient dire ces pêcheurs. Souhaitons que cette affaire connaisse un heureux dénouement au plus vite. Car, nous avons rencontré ces pêcheurs et sommes en mesure de témoigner la misère qu’ils passent.

Latest Articles

Pluies torrentielles à Maurice comme en Nouvelle-Zélande

Notre pays a été affecté par de fortes averses à partir de jeudi jusqu’à vendredi. Plusieurs endroits, plusieurs maisons, plusieurs bâtiments commerciaux...

CLIMAT: La vie reprend son cours normal, mais les dégâts sont nombreux

Dame Nature ne fini pas de nous étonner. Après les fortes averses qui ont grandement affectées le pays, certains endroits comme Wooton,...

En Inde, un jeûne au sommet pour protéger un désert glacé

Située aux confins de l’Himalaya, la région du Ladakh est menacée par le surtourisme et le développement économique. Un ingénieur, en partie...