Monday, January 30, 2023
Home Actualité NAUFRAGE DU WAKASHIO : Scène de désolation certes, mais des Mauriciens unis...

NAUFRAGE DU WAKASHIO : Scène de désolation certes, mais des Mauriciens unis dans la douleur

EST PRESSE a encore une fois visité les côtes de Trou d’Eau Douce à Mahébourg aujourd’hui. C’est surtout à partir de Quatre Sœur jusqu’à l’hôtel Preskil que l’état des plages fait vraiment très mal au cœur. C’est une véritable scène de désolation certes, mais la détermination des bénévoles de tout bord nous encourage à croire que l’espoir est permis de ne pas voir une ruine totale de nos lagons. Dans l’Est, il y a non seulement les jeunes qui s’activent à donner un coup de main aux autorités et aux ONG sur le terrain, mais également les plus âgés. Hommes et femmes, certains tenant des pelles, remplissaient les baltis de ce fioul, d’autres se chargeaient de les les déverser dans des drums ou back en plastique alors que d’autres encore nettoyaient les roches qu’on croyait couvertes de bitume. 

C’est en fait ce fameux fioul provenant d’un des trois réservoirs du maudit vraquier MV Wakashio, échoué sur les récifs de Pointe d’Esny le 26 juillet dernier. Sur ce que nous avons observé, toutes les plages allant de Quatre Sœur à Mahébourg ont été grandement endommagées par le fioul. Les lagons également. Effectivement, si les volontaires n’avaient pas, en compagnie des ONG et à un degré de moindre, des éléments de la SMF,  montré leur solidairité et fait preuve de cet esprit patriotique qu’on ne voit malheureusement pas souvent dans le pays, la situation aurait été encore plus catastrophique. 

Cela faisait chaud au coeur de voir des membres du corps médical de l’hôpital de Flacq laissé leur blouse blanche pour se mettre à l’ouvrage à Bois des Amourettes, des membres d’une seule famille nettoyant le lagon de Providence ou encore des jeunes filles plaçant les booms artisanaux acheminés de Beau Plan dans le lagon. Des éléments de la SMF également étaient à pied d’œuvre un peu partout avec des membres du Fire and Rescue Service. 

Pendant ce temps, près de l’hélipad d’Anhaita, une foule de volontaires, dont des employés des hôtels du Groupe Constance, confectionnaient les booms artisanaux alors qu’arrivaient ceux préparés par les élèves du collège SSS Rajcoomar Gujadhur. Bref, nous avons vu bien des Mauriciens unis dans la douleur mais courageux à souhait avec un seul objectif, aider la patrie. Merci pour cela sommes-nous tentés de dire à EST PRESSE

Latest Articles

Pluies torrentielles à Maurice comme en Nouvelle-Zélande

Notre pays a été affecté par de fortes averses à partir de jeudi jusqu’à vendredi. Plusieurs endroits, plusieurs maisons, plusieurs bâtiments commerciaux...

CLIMAT: La vie reprend son cours normal, mais les dégâts sont nombreux

Dame Nature ne fini pas de nous étonner. Après les fortes averses qui ont grandement affectées le pays, certains endroits comme Wooton,...

En Inde, un jeûne au sommet pour protéger un désert glacé

Située aux confins de l’Himalaya, la région du Ladakh est menacée par le surtourisme et le développement économique. Un ingénieur, en partie...