Sunday, June 26, 2022
Home Actualité NAUFRAGE : Le gouvernement japonais dépêche six experts à Maurice demain, lundi

NAUFRAGE : Le gouvernement japonais dépêche six experts à Maurice demain, lundi

Mitsui O.S.K. Lines Executive Le Vice President du Mitsui O.S.K, M. Akihiko Ono (au centre) présentant ses excuses à notre pays et notre population ce matin à Tokyo

Six experts, en matière de catastrophe liée à l’environnement, seront demain, dépêchés à Maurice par le gouvernement japonais. Cette décision du gouvernement japonais fait suite au naufrage du vraquier du Japon battant pavillon panaméen, Wakashio, sur les récifs de Pointe d’Esny il y a deux semaines déjà. C’est le ministère des Affaires Etrangères du Japon qui a fait cette annonce aujourd’hui. Quatre des experts qui seront chez nous probablement mardi matin sont attachés au département des Gardes Côtes du Japon, alors que les deux autres sont respectivement des officiels du ministère des Affaires Etrangères et de la Japan International Cooperation Agency. Selon nos informations, les deux derniers nommés présenteront un rapport au gouvernement japonais qui ne tardera pas à financer la réhabilitation des lagons affectés.

Ce matin, le vice president de Nagashiki Shipping Co., l’entreprise propriétaire du vraquier ayant fait naufrage, M. Akihiko Ono, a, lors d’une conférence de Presse tenue à Tokyo, présenté ses excuses à Maurice. « Nous sommes terriblement triste » a dit M. Ono. Il a promis que tous les efforts seront entrepris pour aider Maurice à résoudre le problème.

Il est bon de savoir que le vraquier a été construit en 2007. Il est long de 299.95, fait 50 m de large et peut transporter jusqu’à 203130 tonnes de fioul. Au moment où le vraquier à fait naufrage à Pointe d’Esny, il avait à son bord 20 membres d’équipage. Tous sont actuellement sous surveillance stricte, dans le centre de quarantaine du gouvernement à Belle Mare.

Ce matin, les éléments de la Central CID ont été héliporté à bord du vraquier. Plusieurs documents ont été récupérés par les hommes du patron de la CID, Heman Jangi. Nous croyons savoir que le capitaine du vraquier, de même que les dix-neuf autres membres d’équipage seront bientôt interrogés. Il est fort probable que le capitaine surtout soit mis en état d’arrestation aux fins d’enquête.

Photo crédit: KYODO

Latest Articles

COVID -19: 19,8 millions de morts évités grâce à la vaccination

La vaccination contre la COVID-19 a permis d’éviter 19,8 millions de morts sur un potentiel de 31,4 millions au cours de la...

TOURISME – KITE SURF: Le tout premier festival au C Mauritius annonce déjà la couleur

Le C-Kite Festival c’est le tout premier du genre organisé depuis mercredi dernier jusqu’à mardi prochain au C Mauritius, dernier né des...