Wednesday, June 29, 2022
Home Actualité NAUFRAGE : Situation catastrophique dans le sud-est à l’horizon avec la fuite...

NAUFRAGE : Situation catastrophique dans le sud-est à l’horizon avec la fuite de 400 tonnes de fioul en mer

Avec une partie du stock de fioul d’un des trois réservoirs d’un vraquier japonais, le MV Wakashio, échoué le 26 juillet dernier sur le récif de Pointe d’Esny, à côté de Blue Bay, avec dans sa cale 200 tonnes de diesel et 3800 tonnes de fioul qui a commencé à fuiter depuis hier, la situation s’annonce catastrophique dans le sud-est du pays. Vraiment catastrophique pour la mer, pour son environnement, pour l’écologie, pour tous ces hommes et ces femmes qui vivent de la mer et du tourisme. Catastrophique pour les deux sites Ramsar de la région (Site Mangrove Ramsar de Pointe d’Esny et Site Ramsar Blue Bay) et pour l’île aux Aigrettes. Catastrophique pour la région Sud-Est. Déjà le fioul s’est répandu jusqu’à Mahébourg et même un peu plus loin.

Déjà, la COVID -19 n’a pas terminé son fracas, voilà que ce vraquier, sans doute échoué en raison du manque de professionalisme des membres d’équipage du MV Wakashio et probablement du département de Fisheries.

Deux enquêtes sont en cours et en attendant, selon nos informations, les membres d’équipage ne seront pas autorisés à quitter le pays. Ils sont actuellement sous surveillance policière en quarantaine dans un complexe des retraités à Belle Mare.

Le Premier ministre, évidemment très concerné, a tenu une conférence de Presse cet après-midi au Fisheries Post de Blue Bay. Il a fait comprendre que tout a été mis en œuvre par les autorités pour limiter les dégâts et que comme tout le monde, il se fie à la compétence des experts. Déjà, Blue Bay, bel endroit touristique où se trouve le parc marin, a été décrété zone de restriction. Le public n’a donc plus droit d’accès à Blue Bay et tout contrevenant court le risque d’arrestation et de poursuites judiciaires.

Conscient que les risques de cette situation catastrophique fassent du mal au pays, il a fait appel au sens de compréhension et à la solidarité de tout un chacun. Il a remercié les ONG qui veulent prêter mains fortes aux autorités et a demandé que tout se fasse dans les règles en raison des effets néfastes du fioul.

Selon les informations glanées par EST PRESSE, le vraquier a trois réservoirs et pour l’heure, un seul a été endommagé. Ce qui a provoqué la fuite de 400t des 3800 tonnes de fioul. Mais, les risques que les deux autres réservoirs soient endommagés sont réels d’autant qu’il est difficile de stabiliser le bateau. Le directeur du Shipping, M. Donat a confirmé que le gouvernement a entrepris toutes les démarches possibles pour que le pompage du fioul du vraquier soit réussi au plus vite. Demain d’autres équipements et des experts des pays amis comme la France, l’Inde et les Etats Unis arrivent pour limiter les dégâts.

Latest Articles

COVID -19: Révision de la quarantaine en Chine

Pékin a réduit mardi de moitié la durée de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs arrivant en Chine, ce qui constitue un...

COVID-19 : La ministre de la Santé demande aux Français de remettre le masque dans les transports

Alors qu’à Maurice, il y a tout un mouvement pour souhaiter que les restrictions sanitaires soient revues, que le port du masque...

EDUCATION: Des jeunes d’outre-mer vont partir en expédition maritime dans l’océan Indien

Les 75 jeunes de « l’école Bleu Outremer » partent en expédition dans le sud de l’océan Indien sur le « Marion Dufresne ». | LUCIE PICHOT