Tuesday, August 9, 2022
Home Actualité Nouvelles encourageantes pour le vaccin anti-COVID -19, de l’université d’Oxford

Nouvelles encourageantes pour le vaccin anti-COVID -19, de l’université d’Oxford

Les nouvelles sont encourageantes concernant le vaccin développé par l’Université d’Oxford pour combattre la COVID-19. C’est ce qui ressort d’une déclaration du Dr Adrian Hill, directeur de l’institut Jenner de la prestigieuse université britannique aujourd’hui. 

« Les rapports que nous obtenons sont bons en ce qui concerne la capacité de protection du vaccin que nous avons développé. What this vaccine does particularly well is trigger both arms of the immune system. Neutralising antibodies are produced – molecules which are key to blocking infection. In addition, the vaccine also causes a reaction in the body’s T-cells which help to fight off the coronavirus. Il faut souligner que le laboratoire AstraZeneca a conclu un accord avec l’université d’Oxford dans le développement de ce vaccin qui est considéré comme l’un des plus prometteurs parmi la foule de travaux en cours dans le monde » a dit le Dr. Hill. 

Le projet de l’université bénéficie aussi du financement du gouvernement de Boris Johnson. Le pari fou de la Grande Bretagne pourrait permettre la fin de la pandémie indique-t-on du côté du gouvernement britannique. Dans un premier temps, la production de deux milliards de vaccins est envisagée.

Il faut savoir que selon les premières indications, le vaccin d’Oxford est basé sur un adénovirus modifié qui affecte les chimpanzés. Il permet, selon l’Université, de «générer une forte réponse immunitaire avec une seule dose et il ne s’agit pas d’un virus qui se réplique, si bien qu’il «ne peut pas causer d’infection continue chez la personne vaccinée».

Déjà environ 10,000 volontaires de la Grande Bretagne, de l’Afrique du Sud et du Brésil, ont servi de cobayes. Deux doses du vaccin ont été utilisé sur chaque volontaire à intervalle de quatre semaines. Le Dr Hill estime que déjà les résultats sont concluants. Un autre groupe de 30,000 des Etats Unis se portera volontaire pour permettre le projet d’atteindre un niveau encore plus élevé. Selon le Dr Hill, d’ici la fin de l’année on sera en mesure de confirmer si c’est bien le vaccin miracle qui sera capable de neutraliser le virus invisible. 

Il faut souligner que le gouvernement britannique a déjà signé un accord avec le laboratoire AstraZneeca pour la fourniture de 100 millions de doses du vaccin de l’université d’Oxford. Le gouvernement de Boris Johnson a aussi confirmé avoir conclu un accord avec deux autres laboratoires, Pfizer et BioNTech. Cela, même s’il a aussi un arrangement avec un quatrième laboratoire, Valneva. 

Dans encore quelque temps on saura si le miracle de neutraliser le virus invisible aura lieu. Enfin, c’est ce que le monde entier espère bien.

Latest Articles

SPORT – PETANQUE: Le festival annuel du Conseil de District de Flacq couronné de succès

De 9h à 22h hier, une partie de la plage de Belle Mare était réservée au festival...

COVID- 19: A Agaléga, 107 résidents et 4 travailleurs indiens infectés

La pandémie sévit actuellement à Agaléga. LA nouvelle est que sur 146 tests effectués hier, pas moins de 107 résidents et 4...

SPORT – FOOTBALL: Premier League (J1) : Man City : Guardiola fait taire les détracteurs d’Haaland

Suite à l'excellente prestation d'Erling Haaland ce dimanche avec Manchester City, Pep Guardiola a eu une petite pensée pour les détracteurs de...

INFORMATIQUE: ELCA fête ses 4 ans avec l’inauguration des nouveaux bureaux à Vivea Business Park

https://fb.watch/eLdl6sUEAW/ ELCA. Voilà un nom qui est peut-être inconnu pour nombre de mauriciens. Mais, cette Compagnie qui excelle dans...