Tuesday, August 9, 2022
Home Actualité Pas de fête officielle pour la légende vivante de Flacq, Armon Ramen,...

Pas de fête officielle pour la légende vivante de Flacq, Armon Ramen, le centenaire de Poste de Flacq

Sa frêle silhouette ne passe jamais inaperçue à Poste de Flacq. En fait, il n’échappe à aucun regard lorsqu’il fait sa marche matinale, sans trop dépendre de sa badine, faite de bambou de Chine. Son charme, son sourire et sa bonne humeur font de lui l’homme le plus
aimé du village. Lui, c’est Monsieur Armon Ramen, aussi affectueusement appelé, Marday, la légende de Flacq et qui peut bien servir d’encyclopédie de l’histoire de Flacq, même s’il n’est pas historien.

Le 20 mai dernier, en plein confinement, cet ancien employé de Constance La Gaieté (il a pris sa retraite alors qu’il officiait comme meunier au moulin) a rejoint, dans le silence le plus absolu, le cercle fermé des centenaires du pays. 100 ans pour cet homme affable, sympathique et surtout beau parleur réputé pour être une figure incontournable de son village.

A le voir faire ses ballades quotidiennes dans les rues de Poste de Flacq, où il converse toujours avec les habitants, on peut parier qu’iln’a pas 90 ans. Et pourtant, c’est vrai. Il est le deuxième centenaire en vie de Poste de Flacq. L’autre est Mme Seegoolam Jassodeah. La fête officielle normalement célébrée pour les centenaires, où les élus de la région, le ministre de la Sécurité Sociale, le Président du Conseil de District, le Président du Conseil de Village et le conseiller de district remettent des cadeaux n’aura pas lieu. En effet, le
ministère de la Sécurité Sociale a déjà remis les cadeaux à M. Armon Ramen une fois que la période de confinement a pris fin.

Mauricien avant tout

« Banne là finne dire mwa ki fet la kapav pou ena kan sa problem la
fini. Mo enkor pe atan mais mo conner ki banne missié là pou fair fet la paski zot tout content moi ici » devait-il nous dire ce matin alors qu’il admirait le soleil levant.

Sans doute, Tamby n’est pas au courant qu’en raison de la COVID – 19, faute de finances et par respect pour le principe de Social Distancing, plusieurs célébrations ont été tout simplement annulées.

La beauté dans la vie de M. Armon Ramen, c’est qu’il est un catholique d’origine tamoule, mais avait été pris en charge à la mort de son père alors qu’il n’avait que 12 ans, par M. Amode Khan Rasool, qui était un officier de la CID de Flacq. Il a ainsi vécu pendant longtemps chez cette famille musulmane et il se souvient toujours que ce père adoptif lui a toujours recommandé de suivre sa religion catholique alors qu’il pouvait bien lui demander de se convertir. Il se considère avant tout comme un vrai Mauricien et le dit avec fierté. M. Armon Ramen est marié à Régina Marina, une habitante de Flacq qui n’est plus de ce monde. Le couple a eu huit enfants (quatre garçons et quatre filles).

Latest Articles

CULTURE – La chanteuse et actrice Olivia Newton-John est décédée

Olivia Newton-Jones dans le film à succès "Grease". ©rv https://www.youtube.com/watch?v=0_hYBHyKk34&t=9s La chanteuse et actrice australienne,...

SPORT – PETANQUE: Le festival annuel du Conseil de District de Flacq couronné de succès

De 9h à 22h hier, une partie de la plage de Belle Mare était réservée au festival...

COVID- 19: A Agaléga, 107 résidents et 4 travailleurs indiens infectés

La pandémie sévit actuellement à Agaléga. LA nouvelle est que sur 146 tests effectués hier, pas moins de 107 résidents et 4...

SPORT – FOOTBALL: Premier League (J1) : Man City : Guardiola fait taire les détracteurs d’Haaland

Suite à l'excellente prestation d'Erling Haaland ce dimanche avec Manchester City, Pep Guardiola a eu une petite pensée pour les détracteurs de...