Tuesday, November 29, 2022
Home Actualité PÊCHE : La senne a repris ses droits hier dans l’Est

PÊCHE : La senne a repris ses droits hier dans l’Est

Comme le veut la tradition, le 1er du mois de mars, c’est le démarrage de la pêche à la senne. Dans l’Est, hier, le débarcadère de Poste de Flacq avait pris une allure de fête. Petits et grands s’y étaient massés pour souhaiter bonne prise aux pêcheurs de senne regroupé au sein de la Poste La Fayette Fisherman Cooperative Association. Il y avait aussi des éléments de la garde-côte nationale et les inspecteurs des bureaux de Pêche de Poste Lafayette sur les lieux pour s’assurer que le lancement de la campagne de pêche à la senne se déroule selon les normes. 

Une première partie de pêche, dans le jargon appelé un essai, avait eu lieu le matin. Vers 11hrs, c’était le retour au débarcadère des bateaux avec les premières prises. Quelque 400 kg au total, constitués principalement de capitaines, cordonniers et rougets. Les banians étaient là pour acheter les poissons, mais des particuliers ont également pu repartir avec quelques kilos de poissons. D’ailleurs, M. Mario Bassy qui écoule une bonne partie des prises des pêcheurs dans la région de Poste de Flacq et même plus loin aussi bien que le responsable du Poste Lafayette Fisherman Cooperative Society, M. Jean Alain Andy n’ont pas manqué d’accomplir le geste de bonne action d’offrir gratuitement du poisson à une bonne partie des membres du public qui habitent les alentours. 

Hier, comme aujourd’hui, ce sont des capitaines, des cordonniers et des rougets qui se sont laissés prendre dans les filets de senne de la société coopérative réglementés par les autorités du ministère de la pêche. Hier, dans l’après-midi, avait eu lieu la cérémonie officielle de lancement de la pêche à la senne – édition 2021. Le ministre de la Pêche y était personnellement, accompagné de ses officiers et de ses conseillers. Tous avaient pris place sur un bateau, en compagnie des membres de la presse pour suivre la deuxième partie de pêche du début jusqu’à la fin, donc de 14h00 à 18h00. Cela, même si dans les dernières deux heures, une grosse pluie s’était offert une place à ce rendez-vous. Ceux qui, contrairement au ministre, grand amateur de pêche, découvraient de plus près à quel point le métier de pêcheur est dur. 

Pour la deuxième partie de pêche, la prise était moins que sa devancière (estimée à 200 kilos) et on voyait à peine des capitaines ou des cateaux mais les cordonniers dominaient le fond du bateau destiné à stocker les poissons. Une fois accosté, les pêcheurs étaient accueillis par le public, mais les banians également y étaient pour acheter une partie des prises. Le kiosque du débarcadère était transformé en petite salle de conférence pour une cérémonie protocolaire où le ministre Sudheer Maudhoo a eu des mots élogieux pour les pêcheurs. Il devait faire ressortir que le gouvernement prête une oreille attentive aux doléances des pêcheurs et qu’il y a des projets qui seront bientôt annoncés. Invité à prendre la parole, M. Jean Alain Andy, a remercié le ministère de la pêche pour tout ce qui se fait concernant la protection des lagons non sans demander une meilleure considération pour les pêcheurs surtout concernant l’allocation de mauvais temps qui ne comprend pas les samedis, dimanches et jours fériés. Une situation très injuste que d’aucuns estiment le ministre de la Pêche saura prendre au sérieux. EST PRESSE souhaite que cette injustice et bien d’autres que subissent les pêcheurs soit rapidement corrigée. 

Latest Articles

Coupe du monde. L’Allemagne résiste à l’Espagne, des surprises… Revivez la journée du 27 novembre

L’Allemagne a conservé une chance de se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe du monde, grâce à son point...

Les élèves du CEPEH royalement accueillis et reçus au Strike City de Flacq

Faire un geste salutaire envers des pensionnaires du Centre Pour L’Education Et Le Progrès Des Enfants Handicapés...

Véritable pillage des rivières par des camions citernes privées à Bramsthan et Pont Blanc. La CWA déjà avertit

Véritable casse-tête chinoise pour les habitants de Flacq avec ces camions citernes qui vont piller les rivières en pompant de l’eau. La...