Tuesday, March 21, 2023
Home Actualité Suppression des visas des étudiants étrangers : Harvard et le Massachusetts Institute...

Suppression des visas des étudiants étrangers : Harvard et le Massachusetts Institute of Technology font appel à la justice

Pas question de laisser Donald Trump faire souffrir les étudiants étrangers. Sa décision en tant que président des Etats – Unis de « sanctionner » les étudiants étrangers en révoquant leur visa, ne fait pas l’unanimité. Ainsi, pour le prouver, les prestigieuses universités de Harvard et du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont fait appel à la jutice en faveur des étudiants étrangers dont les cours resteront virtuels à la rentrée.

« Nous défendrons ce dossier avec détermination afin de permettre à nos étudiants étrangers – et aux étudiants étrangers de toutes les universités du pays – de continuer leurs études sans risquer d’être expulsés », a indiqué le président de Harvard, Lawrence Bacow, dans un tweet annonçant cette action. Le gouvernement de Donald Trump avait annoncé lundi, qu’il n’autoriserait pas les étudiants étrangers à rester aux États-Unis si leurs universités décidaient, pour cause de pandémie, d’enseigner uniquement en ligne à la rentrée.

Le lendemain, le président américain s’en est pris avec virulence à la prestigieuse université de Boston, qualifiant de « ridicule » sa décision de maintenir tous les cours en ligne à la rentrée pour cause de pandémie.

Harvard compte près de 5000 étudiants étrangers sur un total de quelque 23 000 étudiants. Le MIT, dont le campus est voisin de celui de Harvard à Boston, recense lui près d’un tiers d’étudiants étrangers.

Selon la plainte déposée mercredi devant le tribunal fédéral de Boston, qui vise le ministère de la Sécurité intérieure et la police de l’immigration et des douanes (ICE) et leurs responsables, cette décision a « plongé Harvard et le MIT – et tous les établissements d’enseignement supérieur aux États-Unis – dans le chaos. »

Elle a été prise « sans tenir compte de la santé des étudiants, des professeurs, du personnel administratif et de leur environnement » et laisse « des centaines de milliers d’étudiants étrangers sans possibilité d’étudier aux États-Unis », écrivent-ils.

Pour pouvoir rester, le gouvernement Trump leur demande de se faire transférer dans des établissements qui eux vont reprendre l’enseignement présentiel, « mais à quelques semaines de la rentrée l’essentiel des étudiants ne le peut pas ».

Selon eux, la décision du gouvernement Trump est « arbitraire et capricieuse » et ne « tient pas compte des aspects importants du problème ». C’est « une tentative de forcer les universités à reprendre l’enseignement présentiel », au mépris des risques sanitaires encourus. Ils demandent au tribunal de l’empêcher d’entrer en vigueur.

SOURCE : AFP

Latest Articles

Séisme meurtrier en Équateur et au Pérou

Vue de débris dans la ville de Machala après le tremblement de terre, en Équateur, le 18 mars 2023.   -  Tous droits réservés  GLEEN...

Les plus puissantes banques centrales annoncent une action coordonnée pour rassurer les marchés

Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne Les banques centrales des Etats-Unis, de Suisse et d'autres pays ont...

KANE SUIVI PAR LE REAL MADRID, REUS, DI MARIA, RABIOT, WIJNALDUM VERS UN RETOUR AU PSG : LES 6 INFOS MERCATO DE LUNDI

TRANSFERTS - Le Real Madrid pourrait retenter sa chance pour Harry Kane cet été, Marco Reus espère encore prolonger au Borussia Dortmund,...

LE FC BARCELONE BAT LE REAL MADRID (2-1) DANS LE CLASICO ET PREND 12 POINTS D’AVANCE AU CLASSEMENT, KESSIÉ DÉCISIF

LIGA - Un pas de plus vers le titre pour le FC Barcelone. Au terme d'un Clasico animé, le club catalan a...