Thursday, February 2, 2023
Home Actualité Un nouveau cas importé, testé positif au Touessrok

Un nouveau cas importé, testé positif au Touessrok

Trois cas positifs de Covid -19 en trois jours dans le pays. Cependant, ce qui réconforte quelque peu, c’est que ce sont tous des cas importés. Le dernier cas officialisé par le service de presse du ministère de la Santé à la mi-journée, concerne une femme de 31 ans. Elle est rentrée à Maurice hier par le courrier en provenance de Paris.

Peu après son arrivée, alors même qu’elle était en quarantaine à l’hôtel elle a été soumise à un test PCR. Ce matin elle a eu confirmation qu’elle porte le Coronavirus mais elle est toujours asymptomatique. Elle a été tout de suite transférée du Shangri-La’s Le Touessrok Resort and Spa de Trou d’Eau Douce, où elle était en quarantaine, à l’hôpital ENT.
Il est bon de souligner qu’avant de prendre l’avion à destination de Maurice, comme l’exige le protocole, elle avait été soumise à un test PCR, mais les résultats étaient négatifs.

Ce qui fait que nous avons actuellement trois cas actifs dans le pays. Il faut faire ressortir que Maurice a enregistré un total de 348 cas positifs y compris les trois actifs qui sont sous traitement à l’hôpital ENT. Notons qu’il y a eu en tout dix décès, dont le célèbre médecin consultant, le Dr Bruno Cheong qui était responsable de l’hôpital de Flacq. Il avait été lui, contaminé par un mauricien rentré de la Grande Bretagne.

Par ailleurs, nous avons été surpris de constater que dans les rues de Flacq, ils sont nombreux ceux qui ne portent pas de masques ou encore qui le porte sous le menton. Or, selon les règles établis, le masque est obligatoire et il faut le porter en s’assurant que le nez et la bouche sont bien couvert. Faute de quoi on se met à risque de contamination.

Ce sont surtout des collégiens aux abords de la garde d’autobus, des magasins ou dans les centres commerciaux de Flacq qui se promènent sans masque. Cela est très dangereux non seulement pour eux, mais pour tout le monde y compris leurs proches. Même si nous savons qu’ils l’ont déjà fait, souhaitons que les responsables des institutions secondaires de la région fassent encore comprendre aux élèves l’importance de porter le masque et surtout de bien le porter. Ne pas le porter constitue une offense grave pouvant entrainer une forte amende et même une période d’emprisonnement.

Latest Articles

Il se fait soigner en Ukraine, malgré la guerre

André Boris, un Ukrainien installé au Québec depuis 30 ans, est allé jusqu'en Ukraine pour tenter de trouver des réponses quant à la...

Ukraine : Les mines russes mettent en danger la vie des civils Ces armes interdites menacent des vies ainsi que la production alimentaire

(Genève, le 15 juin 2022) – Les forces russes utilisent en Ukraine des mines terrestres qui font des victimes parmi les civils, engendrent des souffrances et...