Friday, September 30, 2022
Home Agriculture Le temps venteux et froid force les pêcheurs au chômage technique

Le temps venteux et froid force les pêcheurs au chômage technique

L’assez fort anticyclone au sud des Mascareignes qui maintient un temps venteux,  froid et légèrement perturbé sur notre région depuis dimanche dernier, affecte énormément les pêcheurs partout dans l’île. Ainsi, tous ces hommes de mer sont forcés au chômage technique. Dans l’Est, les pêcheurs estiment qu’il faudra attendre la fin du prochain week-end pour savoir quand exactement ils vont pouvoir se remettre au travail. Entretemps, ils reçoivent chacun une allocation « mauvais temps » de l’ordre de Rs 425.00. Avant la présentation du dernier budget, chaque pêcheur détenant une carte de pêcheur professionnel, livrée par le gouvernement à travers le ministère de la pêche, percevait une allocation de Rs 365.- L’allocation a donc été revue à la hausse et ainsi les pêcheurs professionnels reçoivent une somme additionnelle de Rs 65.00 pour chaque jour, comptabilisée comme mauvais temps et dangereux pour aller pêcher.

La dernière partie de pêche, dans l’Est, remonte à samedi dernier. Que ce soit la pêche à la senne, au casier ou à la ligne, les pêcheurs de l’Est n’arrivent pas à comprendre pourquoi les poissons sont peu nombreux. « Depuis que le gouvernement nous a permis de reprendre la mer après la longue période de confinement, nous n’arrivons pas à joindre les deux bouts. Nous retournons au débarcadère avec 50 livres de poissons si ce n’est moins. Difficile de retrouver le retour sur nos investissements à chaque sortie en mer » nous disent des pêcheurs à la senne de Trou d’Eau Douce.

D’autres pêcheurs de Poste de Flacq trouvent que le ministère de la Pêche doit remplacer les jours où la pêche n’était pas autorisée. « Imaginez que pendant plus de deux mois, nous avons été contraint de rester à la maison. C’est un manque à gagner conséquent. Je fais un appel au ministre Sudheer Maudhoo pour que son ministère nous permette de pêcher à la senne au-delà du 30 septembre pendant deux mois. La pêche à la senne démarre le 1er mars de chaque année et termine le 30 septembre. Depuis la mi-mars jusqu’à pratiquement mi-avril nous n’avons pas pêché. Nous souhaitons que le ministre fasse preuve de compréhension, surtout lui qui connaît très bien nos difficultés financières » devait nous dire cet homme qui pêche à la senne dans l’équipe du patron, Mario Bassy depuis plus de dix ans déjà.

M. Bassy estime que ce n’est pas la mer à boire que de demander une extension de la période de pêche à la senne cette année. Il est confiant que le ministre Maudhoo ne tardera pas à répondre positivement à cet appel, qu’il qualifie de légitime, des pêcheurs.

Latest Articles

BENEVOLAT : Soutien financier du Constance Group à l’école Primaire, Post Flacq RCA, Caritas, Caritas Boutique Solidaire et le Centre Joie de Vivre

Après le bel effort, salutaire à souhait, des employés des hôtels Constance à Maurice, aux Maldives, à Madagascar et aux Seychelles hier...

BENEVOLAT: Le CONSTANCE Generosity Challenge rapporte US $7,100

Les employés des hôtels du Groupe Constance à Maurice, aux Seychelles, à Madagascar et aux Maldives s’étaient hier donnés rendez-vous pour une...

AGRICULTURE: L’Université de Maurice, l’Union Européenne, le gouvernement Australien et le groupe Sun Resorts Hotel Group s’unissent en faveur des planteurs de Belle Mare

Financé à hauteur de Rs 15 millions par l’Union Européenne et le gouvernement Australien, un projet de 100 réservoirs et tout le...