Wednesday, October 5, 2022
Home Santé COVID – 19 : Madagascar perd une femme médecin

COVID – 19 : Madagascar perd une femme médecin

Lorsqu’un Front Liner n’arrive pas à combattre le coronavirus, toute une nation pleure. Nous avons vécu cette pénible expérience lorsque le Dr Bruno Cheong, médecin-Consultant de l’hôpital de Flacq, a succombé à l’hôpital ENT de Vacoas, après plusieurs jours de lutte au département des soins intensif.

Madagascar a connu le même sort jeudi lorsqu’une femme médecin, âgée de 46 ans, Médecin et chef du Centre de Santé de Base (CSB) d’Ambodifotatra, à Sainte-Marie, localité de Tamatave est décédée. C’est le 15 juin dernier que la confirmation qu’elle avait été contaminée par le virus invisible est parvenue aux responsables du comité de gestion de la pandémie à Madagascar. Depuis, elle avait été soignée au Intensive Care Unit. Le maillon faible dans son cas, c’est qu’elle était diabétique. On sait que les personnes avec des comorbidités, sont les plus vulnérables lorsqu’il s’agit de contamination par la COVID -19.

La doctoresse est le troisième Front Liner malgache qui a été frappé par la violence de ce maudit virus. Le premier étant le gérant du parking d’un hôpital de Toamasina, le deuxième alors que le deuxième, le médecin-chef du CSB « Hopitalikely » de Toamasina, s’est donné la mort par pendaison au CHU de Morafeno, après avoir été confirmé positif au Covid-19.

Comme à Maurice lorsque le Dr Bruno Cheong est décédé, tout le personnel médical malgache a, hier, observé une minute de silence par respect pour la doctoresse défunte, ses proches et les Front Liners.

Madagascar, soutien notre correspondant malgache, souffre d’un manque d’équipements de protection en cette période de pandémie. De même le retard dans l’arrivée des équipements dans les Centres de santé pose problème aux Front Liners dont certains n’ont pas eu une formation concernant l’utilisation de certains équipements.

Le manque d’équipements de protection individuelle ou le retard de leur arrivée au niveau des Centres de santé, tout comme le manque de formation sur leur utilisation sont considérés comme la cause principale des contaminations au Covid-19 des soignants.

Avec le décès de la doctoresse, Madagascar recense désormais seize victimes dus au coronavirus depuis le début de la pandémie. La Grande Ile a enregistré jusque-là 1922 cas de contamination dont 862 ont pu rentrer chez eux, guéris. A ce stade, le fameux médicament malgache, COVID ORGANICS ne semble pas convaincre les médécins les plus éminents du monde.

Latest Articles

SOCIETE: La CWA veut une solution immédiate pour les habitants de Laventure

La CWA, à travers son nouveau General Manager, Prakash Maunthrooa, met en ce moment, une nouvelle stratégie de communication sur le terrain...

FOOTBALL : Ce que l’on sait du mouvement de foule qui a causé 125 morts en Indonésie

« Des policiers ont projeté du gaz lacrymogène, et les gens se sont aussitôt précipités pour sortir en se poussant les uns les...

Guerre en Ukraine. Arrêtez la spirale de violence: la supplique du pape à Vladimir Poutine

Le pape François s’est adressé au dirigeant russe, hier, pour lui demander de mettre un terme aux combats qui opposent la Russie...

Indonésie. Un match de foot vire à l’émeute, au moins 129 morts

Au moins 129 supporters de football sont décédés, hier, après les violences qui ont éclaté à la suite d’un match de la ligue...