Wednesday, November 30, 2022
Home Societé WhatsApp condamné à payer une amende de 225 millions d'euros

WhatsApp condamné à payer une amende de 225 millions d’euros

L’application de messagerie WhatsApp est condamnée à 225 millions d’euros en Irlande pour non-respect du règlement européen sur la protection des données. La décision était attendue de pied ferme par tous les régulateurs européens.

WhatsApp n’a pas assez informé ses inscrits quant à l’utilisation faite de leurs données. En 2018, le réseau de messagerie, propriété de Facebook, fournissait moins de la moitié des informations requises par le règlement européen de protection des données, selon le régulateur Irlandais. Ce sont les Irlandais qui font autorités sur toutes les activités européennes de l’application puisque WhatsApp siège à Dublin. 

Une amende réévaluée

La Data Protection Commission veut condamner le groupe depuis décembre 2020. Mais l’amende initiale, 100 millions d’euros, a été jugée trop faible par les autres régulateurs européens, qui accusent régulièrement la DPC d’être trop clémente vis-à-vis des géants du numérique. 

Revue à la hausse à 225 millions d’euros, l’amende est la plus élevée infligée en Irlande. À l’échelle européenne, seul Amazon a subi une peine plus élevée – 746 millions d’euros, au Luxembourg, plus tôt cette année. WhatsApp va faire appel de cette décision qualifiée d’injuste. En 2019, pour des faits similaires, Google avait été condamné à « seulement » 50 millions d’euros d’amende.

Latest Articles

Coupe du monde. Revivez toute l’actualité du Mondial de ce lundi 28 novembre

Fin de la deuxième journée de la phase de poules de la Coupe du monde, ce lundi 28 novembre, au Qatar. Le Brésil...

Coupe du monde. L’Allemagne résiste à l’Espagne, des surprises… Revivez la journée du 27 novembre

L’Allemagne a conservé une chance de se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe du monde, grâce à son point...

Les élèves du CEPEH royalement accueillis et reçus au Strike City de Flacq

Faire un geste salutaire envers des pensionnaires du Centre Pour L’Education Et Le Progrès Des Enfants Handicapés...