Thursday, June 30, 2022
Home Sport FOOTBALL : De Miconje à Madrid, le fabuleux destin d’Eduardo Camavinga

FOOTBALL : De Miconje à Madrid, le fabuleux destin d’Eduardo Camavinga

Eduardo Camavinga sous le maillot de Rennes. Le 8 août 2021. AFP – JEAN-FRANCOIS MONIER

À 18 ans, le jeune espoir français, Eduardo Camavinga, vient de signer officiellement dans le prestigieux club espagnol du Real Madrid. Une consécration pour ce talent venu d’Angola au destin exceptionnel et qui bat tous les records.

« Qui aurait cru, il y a 18 ans en arrière, que je serais ici aujourd’hui? », s’est interrogé Eduardo Camavinga lors de sa présentation comme nouveau joueur du Real Madrid mercredi 8 septembre à Valdebebas (nord-est de Madrid). Une interrogation autant qu’un aveu pour le jeune international français qui voit son rêve devenir réalité, alors que rien ne pouvait l’annoncer. Car de Miconje (Angola), où il est né, à Madrid, la trajectoire de Camavinga n’a pas été un long fleuve tranquille.

Il vit le jour dans la province angolaise de Cabinda. Une région source d’instabilité à cause des richesses pétrolières qui attisent beaucoup de convoitises et favorisent une lutte armée entre le gouvernement de Luanda et des groupes rebelles. Mais Cabinda, c’est surtout le douloureux souvenir de l’attaque du bus de l’équipe nationale de football du Togo qui participait à la Coupe d’Afrique des nations de football 2010 (CAN), organisée par l’Angola. L’attentat fit deux morts et huit blessés le 8 janvier 2010.

« Eduardo, tu es l’espoir de la famille »

Pour les parents d’Eduardo, Celestino et Sofia, la province de Cabinda – ou plutôt le camp de réfugiés à Miconje- était un refuge après avoir fui le Congo-Brazzaville. C’est après les un an d’Eduardo que la famille quitte l’Angola et atterri en France, à Lille dans le nord d’abord, puis à Fougères (Ille-et-Vilaine). L’arrivée en France éloigne les Camavinga des armes qui tonnent en Angola, mais la fatalité les rattrape avec un incendie qui ravage la maison familiale. Eduardo est encore un enfant, mais porte déjà sur ses épaules l’espoir de toute sa famille anéanti pour la perte de leur maison. « Le papa avait pris son gamin et lui avait dit : “Eduardo, tu es l’espoir de la famille. C’est toi qui la relèveras.’’ C’était fort. A chaque fois que je revois le papa, j’y repense », confie dans l’Equipe Nicolas Martinais, un proche de la famille Camavinga.

A ce moment, le futur joueur du Real Madrid, milieu de terrain longiligne, avait déjà commencé à montrer son talent ballon au pied même si selon la « légende », il adorait plutôt le tatami. « Il faisait du judo. Il n’aurait jamais dû jouer au foot, il ne voulait pas. C’est sa mère qui l’a inscrit, parce qu’il habitait dans le quartier à côté du stade et qu’il cassait tout dans la maison en jouant au foot », confie Nicolas Martinais

Records à la pelle

Aujourd’hui, à l’heure de signer pour le club le qui détient le record de Ligue des champions en Europe, Eduardo Camavinga était entouré de sa famille, ses parents et ses cinq frères et sœurs. Le maillot numéro 25 floqué à son nom, il a écouté les mots de bienvenue du président du Real Madrid, Florentino Perez. « Aujourd’hui, le club souhaite la bienvenue à un jeune joueur français qui va exprimer tout son talent. Cher Eduardo, le moment dont tu as rêvé est arrivé. Tu es désormais un joueur du Real Madrid. Désormais, tu as la responsabilité de faire partie de ce club de légende ».

Sa légende à lui, Eduardo Camavinga a commencé à l’écrire en signant son premier contrat professionnel  avec Rennes à 16 ans, 1 mois et 4 jours, devenant le plus jeune Rennais à passer pro en décembre 2018. Nouveau record le 6 avril 2019 : à Angers, il entre en jeu et joue ses premières minutes en Ligue 1, devenant ainsi à 16 ans, 4 mois et 27 jours, le plus jeune joueur à porter le maillot de Rennes dans l’histoire.  Plus jeune joueur à avoir délivré une passe décisive en Ligue 1, il est également le premier joueur né en 2002 à être apparu sur un terrain pro dans les cinq grands championnats européens (Allemagne, Angleterre, Espagne, France et Italie)

Naturalisé Français en décembre 2019, l’ex-joueur du Stade Rennais est appelé pour la première fois en équipe de France à l’âge de 17 ans, 9 mois et 17 jours ; le plus jeune joueur appelé en équipe de France depuis l’après-guerre.

Au Real Madrid, Eduardo Camavinga aura l’occasion de continuer à marcher vers les plus hauts sommets du football mondial. Qui aurait cru, il y a 18 ans en arrière?

Latest Articles

ART: Mauritius Telecom favorise la promotion des artistes locaux au niveau international avec Spotify

L’initiative est plus que fort louable. Jamais, au grand jamais n’a-t-on vu une organisation se mettre côte à côte, serrer les...

COVID -19: Révision de la quarantaine en Chine

Pékin a réduit mardi de moitié la durée de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs arrivant en Chine, ce qui constitue un...

COVID-19 : La ministre de la Santé demande aux Français de remettre le masque dans les transports

Alors qu’à Maurice, il y a tout un mouvement pour souhaiter que les restrictions sanitaires soient revues, que le port du masque...