Tuesday, August 9, 2022
Home Sport FOOTBALL – LIGUE DES CHAMPIONS : MADRID : LA VICTOIRE DE...

FOOTBALL – LIGUE DES CHAMPIONS : MADRID : LA VICTOIRE DE TUCHEL… ET LA DÉFAITE DE ZIDANE

La joie de Chelsea

Tombeur du Real Madrid hier soir (2-0), en demi-finale retour de La Ligue des Champions, Chelsea a affiché une force collective impressionnante. Le résultat de l’excellent travail de Thomas Tuchel sur cette double confrontation, et plus largement depuis son arrivée. Là où Zinedine Zidane, qui avait renouvelé sa défense à cinq, s’est encore trompé.
LE JEU : CHELSEA N’A RIEN LAISSÉ

Bouger Chelsea n’est (vraiment) pas donné à tout le monde. Parfaitement organisés dans leur habituel 3-4-3 (ou 3-5-2), les Blues n’ont presque jamais cédé de terrain au Real et joué leurs attaques avec panache. Le ticket allemand Havertz-Werner s’est mis en évidence sur l’ouverture du score (28e) avant une cascade d’occasions manquées par le club londonien, de Havertz (47e, 59e) à Mount (53e) en passant par Kanté (66e). Buteur au match aller, Pulisic a lui apporté son sang froid après son entrée en jeu, en servant Mount sur le but du break (85e).

En face, seul Benzema a véritablement inquiété le solide Mendy (26e, 35e). Seul Benzema. Le résumé parfait de la prestation madrilène, et même de la double confrontation des Merengue, en manque cruel d’inspiration. Zinedine Zidane avait choisi de reconduire une défense à cinq, avec Vinicius comme piston droit, et son équipe n’a jamais su quoi faire du ballon. Un triste spectacle de la part du champion d’Espagne.

UNE FINALE À L’ACCENT ANGLAIS : CHELSEA ÉTOUFFE LE REAL POUR REJOINDRE CITY

LES JOUEURS : KANTÉ INTENABLE, RAMOS DÉPASSÉ

En gros manque de confiance ces derniers temps, Werner a retrouvé le chemin des filets, en opportuniste, certes devant le but vide. Son association avec Havertz a fonctionné tandis que Kanté s’est baladé avec brio entre les lignes madrilènes, passant même tout proche de marquer. Derrière le roc Rüdiger, Mendy a sorti les parades qu’il fallait, surtout face à un Benzema qui était, cette fois, beaucoup trop isolé. De retour de blessure et en l’absence de Varane, Sergio Ramos manquait cruellement de rythme et a vécu un calvaire, étant presque toujours pris… ou trop loin sur les duels. Titulaire dans une position axiale, Hazard n’a pas existé, à l’exception d’une frappe en angle fermé.

"Il doit y avoir une révolution au Real et Zidane n'y échappera pas"
“Il doit y avoir une révolution au Real et Zidane n’y échappera pas”

LE FACTEUR X : MENDY A ÉVITÉ LE DOUTE

Ses deux parades face à Benzema en première période sont intervenues à des moments-clés. La première, sur une frappe enroulée qui prenait la direction du petit filet, a précédé l’ouverture du score de… deux minutes. La seconde, sur une tête puissante, a empêché le Real d’égaliser quatre minutes après ce premier but. Peu sollicité pour le reste, à l’exception d’une tentative de Hazard en angle fermé, l’ancien Rennais a réalisé un match de grand gardien. Et empêché les Merengue de semer le doute dans cette rencontre.

LA STAT : TUCHEL, PREMIÈRE

Après avoir emmené Paris à Lisbonne la saison dernière, Thomas Tuchel va donc remettre ça. Mais avec Chelsea, club qu’il a récupéré en cours de saison… après avoir été remercié par le PSG. Le technicien allemand devient ainsi le premier entraîneur de l’histoire à se qualifier pour deux finales de Ligue des champions de rang avec deux clubs différents

ZINEDINE ZIDANE (ENTRAÎNEUR DU REAL MADRID)

ILS ONT ÉTÉ SUPÉRIEURS, ILS MÉRITENT DE GAGNER, ILS ONT ÉTÉ PLUS EFFICACES. SUR L’ENSEMBLE DES DEUX MATCHES, ILS ONT MÉRITÉ LEUR QUALIFICATION.

LA QUESTION : LA VICTOIRE DE TUCHEL, LA DÉFAITE DE ZIDANE ?

Thomas Tuchel est arrivé dans un Chelsea qui patinait, fin janvier. 24 matches officiels plus tard, le chantier a avancé à vitesse grand V et les Blues, au-delà d’être finalistes de Ligue des champions et revenus dans le top 4 en Premier League, sont devenus extrêmement cohérents collectivement. Et ça, c’est indéniablement la patte du technicien allemand. Encore au placard il y a quelques mois, Azpilicueta mais surtout Rüdiger ont été excellents lors de cette double confrontation. Son système à trois défenseurs centraux, lui aussi installé dès le départ, a complètement étouffé les Merengue sur ces deux rencontres.

Latest Articles

SPORT – PETANQUE: Le festival annuel du Conseil de District de Flacq couronné de succès

De 9h à 22h hier, une partie de la plage de Belle Mare était réservée au festival...

COVID- 19: A Agaléga, 107 résidents et 4 travailleurs indiens infectés

La pandémie sévit actuellement à Agaléga. LA nouvelle est que sur 146 tests effectués hier, pas moins de 107 résidents et 4...

SPORT – FOOTBALL: Premier League (J1) : Man City : Guardiola fait taire les détracteurs d’Haaland

Suite à l'excellente prestation d'Erling Haaland ce dimanche avec Manchester City, Pep Guardiola a eu une petite pensée pour les détracteurs de...

INFORMATIQUE: ELCA fête ses 4 ans avec l’inauguration des nouveaux bureaux à Vivea Business Park

https://fb.watch/eLdl6sUEAW/ ELCA. Voilà un nom qui est peut-être inconnu pour nombre de mauriciens. Mais, cette Compagnie qui excelle dans...