Wednesday, January 26, 2022
Home Santé Covid-19: L’Iran s’inquiète face à une cinquième vague épidémique et au variant...

Covid-19: L’Iran s’inquiète face à une cinquième vague épidémique et au variant Delta

Le variant Delta a fait son apparition dans les régions du sud-est de l’Iran et désormais, plus de 90 villes et régions, notamment toute la province de Téhéran avec ses 14 millions d’habitants, sont classées rouge

Pays le plus touché par la pandémie du Covid-19 avec près de 85 000 morts et 3 240 000 personnes contaminées, l’Iran est désormais confronté à la cinquième vague de la pandémie avec l’extension rapide du variant Delta.

Le nouveau variant a fait son apparition dans les régions du sud-est de l’Iran, frontalières avec le Pakistan et s’est répandu comme une traînée de poudre à travers le pays.

Désormais, plus de 90 villes et régions, notamment toute la province de Téhéran avec ses 14 millions d’habitants, sont classées rouge. Les autorités peinent à contrôler la situation. La vaccination est très lente et seulement 6 millions de personnes ont été vaccinées sur une population de plus de 80 millions d’habitants.

Samedi, le président Hassan Rohani a mis en garde : « Nous craignons d’être sur la voie de la cinquième vague dans tout le pays », lors d’une réunion du Comité national de lutte contre le virus. Il a appelé les citoyens à respecter les consignes sanitaires.

Fermeture des grands magasins et bazars

Le gouvernement a décidé de fermer les grands magasins et les bazars. Pour Ali Chizari, un menuisier d’une cinquantaine d’années, c’est une nouvelle perte : « Cela a beaucoup d’effet sur notre travail. Lorsque le Bazar ferme, il ne se passe rien. Les gens ne viennent pas. Nous sommes assis dans le magasin du matin au soir. Le gouvernement doit nous aider mais ne fait rien pour nous. »

Selon le porte-parole du comité de lutte contre la pandémie, Alireza Raissi, l’un des problèmes est le contrôle des frontières orientales : « Nous avons moins de problèmes avec les postes-frontière légaux. La question est celle des passages clandestins et avec ce qui est en train de se passer en Afghanistan, nous avons beaucoup de migrants qui entrent dans le pays. »

Les critiques se multiplient contre le gouvernement pour sa mauvaise gestion de la pandémie. L’Iran a du mal à importer des vaccins à cause des sanctions américaines et les vaccins produits localement n’ont pas encore été distribués en masse.

Latest Articles

Top chef, The Voice, Pékin Express… Les nouvelles saisons débarquent bientôt à la télévision

M6 et TF1 ont hier dévoilé le calendrier de diffusion de leurs émissions phares. « Top Chef », « Pékin Express »,...

COVID -19 : Le « risque global » lié à Omicron toujours très élevé avertit l’OMS

Le niveau de risque lié au variant Omicron reste très élevé, a estimé l’Organisation mondiale de la santé...

COVID -19 : L’économie en zone euro soulagée d’ici quelques semaines

L’impact du variant Omicron ne devrait durer que «quelques semaines» avant de laisser la reprise en zone euro se poursuivre, pendant que...