Thursday, May 19, 2022
Home Santé Tatouage : Des encres de couleurs considéres comme toxiques ou cancérogènes désormais...

Tatouage : Des encres de couleurs considéres comme toxiques ou cancérogènes désormais interdites en Europe

Une nouvelle réglementation européenne, entrée en vigueur mardi, bannit l’utilisation de 25 pigments et limite 4 000 substances à des seuils extrêmement bas. Les tatoueurs, inquiets pour la profession, dénonce une précaution sanitaire disproportionnée.

Jaunes, rouges ou oranges…Les tatoueurs européens sont hier, d’utiliser certaines encres de couleurs, considérées comme toxiques ou cancérogènes, en vertu d’une réglementation européenne, signée et publiée le 14 décembre 2020. Au total 25 pigments sont concernés.

« Certaines de ces substances présentent des propriétés dangereuses qui posent un risque potentiel pour la santé humaine. En outre, le métabolisme des colorants dans la peau ainsi que la décomposition à la suite de l’exposition au rayonnement solaire et de l’irradiation par laser peuvent également entraîner la libération de produits chimiques dangereux », justifie la Commission européenne, qui limite également l’utilisation de 4 000 substances à d’infimes quantités pour les tatouages.

Les tatoueurs en colère

Cette décision met la profession vent debout. Le syndicat national des artistes tatoueurs (SNAT) dénonce une précaution sanitaire disproportionnée. « Non, ce n’est pas toxique. Il faudrait une étude qui nous prouve cette toxicité. On nous applique le fameux principe de précaution qui emmerde tout le monde depuis des années et aujourd’hui, tous les tatoueurs de France sont hors-la-loi », a expliqué sur RMC le célèbre tatoueur Tin-Tin, président du syndicat.

« À aucun moment la notion de dosage n’a été prise en compte, alors qu’un tatouage introduit une quantité limitée de produit dans la peau. Et il n’y a pas d’exposition répétée comme avec certains produits cosmétiques », déplore Karine Grenouille, secrétaire du SNAT auprès des Échos« Le Dr Nicolas Kluger [dermatologue, ancien de l’hôpital Bichat, N.D.L.R], qui étudie l’ensemble de la presse médicale sur le sujet depuis près de vingt ans, a plusieurs fois affirmé qu’il n’existait aucun lien entre tatouage et cancer » a-t-elle insisté.

Les pigments bleu et vert interdits en 2023

Une pétition pour le maintien de certains pigments, lancée par l’artiste autrichien Erich Mähnert, a déjà récolté plus de 176 000 signatures. Les tatoueurs espèrent notamment une révision du texte qui prévoit également l’interdiction de pigments bleu et vert en 2023.

S’il existe sur le marché des alternatives sans danger pour la santé, selon la Commission européenne, les professionnels manquent de « visibilité au niveau des producteurs et des distributeurs ». « Il faut entre cinq et dix ans aux fabricants pour créer de nouveaux pigments » a affirmé Karine Grenouille à 20 minutes.

Selon l’Agence européenne des produits chimiques (Echa, pour European chemicals agency), au moins 12 % des Européens sont tatoués, et même le double pour la tranche d’âge des 18-35 ans.

Latest Articles

Carburants : On paie plus cher pour le diesel (Rs 54.55 le litre) et l’essence (Rs 74.10 le litre) depuis ce matin

La State Trading Corporation a rendu officiel les nouveaux prix qu’on paie pour les carburants depuis ce matin. On paie 10% plus...

À 112 ans, un Vénézuélien devient l’homme le plus vieux du monde

Un agriculteur vénézuélien de 112 ans, Juan Vincente Pérez, est désormais l'homme le plus vieux du monde après le décès d'un Espagnol,...

COVID -19: Chine: Shanghai atteint l’objectif «sociétal zéro Covid»

Pour le troisième jour consécutif, les infections communautaires sont restées à zéro à Shanghai, une étape importante sur la voie du déconfinement. Même...